[ fermer ]

Partager cette page avec un ami

Votre nom :
Votre prénom* :
Votre email* :
Email du destinataire* :
Votre message :
* Champs obligatoires

Santé : les européens ne consomment pas suffisamment de fruits et légumes

Publié le : 03/04/2019

Selon les dernières données publiées par Eurostat, plus du tiers des européens indique ne pas consommer de fruits et légumes chaque jour. Cette situation est contrastée selon les pays. Dans certains états membres, plus de 80% de la population indique en manger chaque jour tandis que dans d’autres pays, seul un tiers de la population y parvient. En termes de santé publique, cette situation est préoccupante puisqu’une sous-consommation de fruits et légumes est un facteur de risque avéré.  

Plus du tiers des européens ne mange pas de fruits quotidiennement
Seuls 64% des européens disent manger des fruits chaque jour (37% une fois par jour, 27% deux fois par jour ou plus), plus du tiers des européens (36%) n’en consomme donc pas au quotidien. La consommation des français se situe en deçà de la consommation européenne avec 62% de la population mangeant des fruits chaque jour (32,5 % une fois par jour, 29,5 % deux fois par jour ou plus) et 38% de la population indiquant ne pas manger de fruits chaque jour. Les pays où l’on consomme le plus régulièrement des fruits sont l’Italie (85% de la population en mange chaque jour), le Portugal (81%), l’Espagne (77%) et l’Irlande (74%). Ceux où l’on en consomme le moins fréquemment sont la Lituanie, la Bulgarie et la Lettonie. Dans ces trois pays, moins de 40% de la population indique consommer des fruits quotidiennement.

Légende : Consommation quotidienne de fruits et légumes en Europe
Not on a daily basis : Pas tous les jours / Once a day : une fois par jour / At least twice a day : Deux fois par jour ou plus

Un constat similaire pour les légumes
Comme pour les fruits, plus du tiers des européens (36%) indique ne pas manger quotidiennement des légumes. Seuls 64% des européens déclarent en manger quotidiennement et la majorité d’entre eux n’en consomme une fois par jour (40% une fois par jour et 23% deux fois par jour ou plus).  Les français mangent un peu plus de légumes que la moyenne des européens avec 71% de la population indiquant en manger chaque jour (36,5 % une fois par jour, 34,2 % deux fois par jour ou plus) et un peu moins du tiers de la population (29,2%) qui n’en mange pas tous les jours. Les pays où l’on consomme le plus fréquemment des légumes sont l’Irlande (84% de la population en mange quotidiennement), la Belgique (84%) et l’Italie (80%). Ceux où en consomme le moins sont la Lettonie, la Roumanie, la Hongrie, la Lituanie et la Bulgarie. Dans ces cinq états membres, moins de la moitié de la population indique consommer des légumes chaque jour.

La sous-consommation de fruits et légumes, un enjeu partagé à l’échelle européenne
En termes de santé publique, la situation décrite par les données d’Eurostat est préoccupante puisqu’une grande partie de la population européenne n’atteint pas les 5 portions quotidiennes de fruits et légumes (au moins 400g) recommandées. Cette recommandation s’appuie sur un large consensus scientifique : la consommation d’au moins 400g de fruits et légumes par jour joue un rôle protecteur vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires, de certains cancers, du diabète de type 2 et de l’obésité. La sous-consommation de fruits et légumes est, quant à elle, un facteur de risque avéré pour la santé.
Comme l’ont souligné les conclusions de la conférence EGEA 2018, il est impératif de rendre le système alimentaire plus sain et de faire changer les habitudes alimentaires, notamment pour augmenter la consommation de fruits et légumes.

Plus d’information :
-    Le site d’Eurostat
-    Déclaration de la conférence EGEA 2018

Deux programmes d’information européens sur l’importance des fruits et légumes pour la santé
Pour contribuer à faire changer les habitudes alimentaires, Aprifel porte notamment deux programmes d’information européens. Le premier intitulé « Fruit and Veg 4 health » / « Fruits et légumes pour la santé » s’adresse notamment aux professionnels de santé. Il se déroule sur la période 2018-2020 et a pour objectif central d’apporter aux médecins des outils leur permettant d’engager le dialogue avec leurs patients en matière de conseil nutritionnel.
Le second, intitulé « FV for a Healthy EU » / « Fruits et légumes pour une Europe en bonne santé » s’adresse aux 18-30 ans. Son objectif est de rappeler aux jeunes européens l’importance d’une alimentation saine, riche en fruits et légumes et leur donner des clés pour atteindre facilement les recommandations de santé publique.

 

 

 

Source : Eurostat

Toute l'actualité

Espace réservé :

Mot de passe oublié ?