[ fermer ]

Partager cette page avec un ami

Votre nom :
Votre prénom* :
Votre email* :
Email du destinataire* :
Votre message :
* Champs obligatoires

Surveillance européenne des résidus de pesticides dans les aliments : la réglementation respectée dans plus de 96% des cas

Publié le : 26/07/2018

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié le 25 juillet son rapport annuel sur les résidus de pesticides dans les aliments. Ce travail se base sur les données issues de la surveillance réalisée en 2016 par 27 Etats-membres de l’UE, la Norvège et la Finlande. Plus de 96% des échantillons analysés dans ce cadre sont conformes à la réglementation en vigueur et 51% sont exempts de tout résidu de pesticide quantifiable. Grâce aux données issues du programme de contrôle coordonné par l’UE, l’EFSA a réalisé une évaluation du risque alimentaire à court et long termes (risque aigus et chronique). Dans les deux cas, les risques pour la santé des consommateurs ont été jugés faibles.

Afin d’assurer la sécurité sanitaire des aliments, les autorités publiques (en France, les ministères chargés de la Consommation et de l’Agriculture) mettent en œuvre des contrôles tout au long de la chaîne de production et de commercialisation des denrées. Il s’agit de s’assurer que les produits mis sur le marché sont conformes à la réglementation en vigueur et sont donc « sûrs » pour le consommateur.
La présence éventuelle de résidus de pesticides dans les aliments fait partie des paramètres surveillés par les services de l’Etat, cette présence devant être inférieure aux limites maximales de résidus - LMR.

Au niveau européen, les résultats de cette surveillance sont colligés et analysés par l’Autorité européenne de sécurité de aliments (EFSA) et font l’objet d’un rapport publié chaque année. Pour l’année 2016, l’EFSA a ainsi examiné les résultats de la surveillance mise en place par 29 pays (Etats-membres, Norvège et Finlande) soit 84 657 échantillons.

Plus de 96% des échantillons analysés respectent les LMR
Sur ces quelques 85 000 échantillons (dont 75% de fruits et légumes), 96,2% sont conformes aux seuils réglementaires (LMR) et environ 51% sont exempts de tout résidu de pesticide quantifiable. Ces chiffres restent stables par rapport à l’année dernière.
Sur les 5 495 échantillons d'aliments d’origine biologique, 98,7% se situaient dans les limites légales et 83,1% étaient exempts de résidus quantifiables.

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen chargé de la Santé et de la sécurité sanitaire des aliments s’est réjoui de ces résultats :

« Comme les années précédentes, ce rapport confirme le niveau élevé de conformité des denrées alimentaires présentes dans les rayons dans l’UE. Chaque année, les États membres contrôlent des milliers de produits alimentaires pour vérifier si les limites légales sont respectées. Ces contrôles, nous les devons aux citoyens européens pour garantir non seulement que la chaîne alimentaire de l’UE demeure la plus rigoureuse et la plus contrôlée du monde, mais aussi que nous sommes résolus à l’améliorer en permanence. »

Un outil graphique, simple et attractif pour visualiser les données
Cette année, l’EFSA innove et met à disposition un outil graphique simple et facile d’utilisation. Accessible en 4 langues (français, anglais, allemand, italien), cet outil permet aux internautes de visualiser les résultats par pays et par catégorie d’aliments (et par sous-catégorie).

Après l’Allemagne et l’Italie, la France se place au 3ème rang en ce qui concerne le nombre d’échantillons analysés (6 800, soit 8 % des échantillons totaux). Les échantillons analysés en France correspondent pour 45% à des produits français, 20,6% à des produits provenant des pays de l’Espace économique européen, 25,5 % à des produits provenant de pays tiers et 8,2% à des produits de provenance inconnue.

Un risque alimentaire jugé faible pour le consommateur
Les résultats du programme de contrôle coordonné par l’UE ont permis de réaliser une évaluation du risque alimentaire aigu (à court terme) et chronique (à long terme). Dans les deux cas, les risques pour la santé des consommateurs ont été jugés faibles.

En savoir plus

 

 

Source : Efsa

Toute l'actualité

Espace réservé :

Mot de passe oublié ?