N° 210 | octobre 2020

De nouveaux repères alimentaires pour les nourrissons, enfants et adolescents

Le 30 juin 2020, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) a publié une nouvelle mise à jour des repères alimentaires pour les enfants de 0-36 mois et de 3-17 ans.
Ces repères sont définis pour permettre un état de santé et une croissance optimale des nourrissons, enfants et adolescents. Des mesures de santé publique doivent être mises en œuvre pour favoriser l’atteinte de ces repères proposés et lutter contre les inégalités sociales de santé.

Recommandations en fruits, légumes et fruits à coque :

  • entre 0 et 3 ans
    La diversification alimentaire est une période de transition pendant laquelle les nourrissons consomment progressivement, sur une période d’environ deux ans, des aliments autres que le lait maternel ou le lait 1er et 2ème âge. Afin de réduire le risque d’obésité, d’infections, de maladie cœliaque et d’allergies alimentaires, il est préférable de commencer la diversification alimentaire entre 4 et 6 mois révolu. Cette période est une occasion favorable pour faire découvrir à l’enfant un maximum d’aliments, en particulier des légumes qui sont souvent les aliments les moins bien acceptés, et ainsi limiter la néophobie alimentaire.
    Dès le début de la diversification alimentaire, tous les fruits et légumes peuvent être introduits car leur qualité nutritionnelle est très intéressante (fibres, vitamines, …) mais aussi car ils permettent de découvrir de multiples textures et saveurs. Cependant, leur introduction doit être adaptée à la capacité de mastication et de déglutition ainsi qu’à la tolérance digestive de l’enfant. Ainsi, il est recommandé de choisir au début, jusqu’au 7ème mois, des fruits et légumes très mûrs ou cuits et de textures lisses en privilégiant les aliments les plus tendres et les plus digestes. Les fruits seront consommés au début en compote ou purées, écrasés, pour passer ensuite à des morceaux crus. La fenêtre d’introduction des aliments texturés se situe entre 8 et 10 mois et dans tous les cas avant 12 mois.
    Concernant les fruits à coque non salés, ces derniers sont à éviter lors de la diversification alimentaire du fait du risque d’étouffement. Ils peuvent toutefois être introduits en poudre mélangés à d’autres aliments.
    Les tailles de portion des fruits et légumes devront être adaptées à l’âge de l’enfant (Tableau 1).

Tableau 1 : Tailles de portion de fruits et légumes chez les enfants de 3 à 17 ans

3-6 ans : ½ portion d’adulte1, soit 40 à 50 g 11-14 ans : portion d’adulte, soit 80 à 100 g
7-10 ans : 2/3 portion d’adulte, soit 53 à 66 g 15-17 ans : plus d’une portion d’adulte, soit >80-100 g

 

1. La portion de F&L pour un adulte est de 80 à 100 g

  • entre 3 et 17 ans :
    Les enfants entre 3 et 17 ans sont encouragés à augmenter leur consommation en fruits et légumes, quel que soit le niveau de consommation initial pour atteindre la recommandation « au moins 5 portions par jour ». Ces derniers peuvent être consommés sous toutes leurs formes : frais, surgelés ou en conserve, crus ou cuits, natures ou préparés.
    A tout âge, il est préférable de privilégier un fruit à un jus de fruit. La consommation de ce dernier ne doit pas s’élever à plus d’un verre par jour (1/2 verre pour les moins de 11 ans), en privilégiant les fruits frais pressés, sans sucres ajoutés.
    Il est conseillé de surtout privilégier la diversité en s’appuyant sur les préférences de l’enfant pour permettre une consommation optimale. Concernant la consommation des fruits à coque non salés, la recommandation est d’une poignée par jour.

Recommandations pour les autres groupes alimentaire :

Groupes d’aliments Recommandations Données complémentaires

Légumineuses 4-6 mois : introduction possible
A partir de 1 an : Au moins 2 fois par semaine
  • Adapter en fonction de la capacité de mastication et de déglutition et la tolérance digestive de l’enfant
  • Consommation concomitante avec les céréales complètes recommandée pour une meilleure biodisponibilité des protéines.

Laits et produits laitiers 0-4 mois révolus : alimentation laitière exclusive
4-6 mois révolus : lait maternel et/ou transition vers lait de 1er âge
6-12 mois : lait maternel et/ou lait de 2ème âge
12-36 mois : apport lait maternel et/ou de croissance et/ou de vache UHT entier
Dès 3 ans : 3 fois par jour
  • Favoriser les produits laitiers riches en calcium et pauvres en sel.
  • Pas de lait de vache avant 1 an
  • Pas de produits laitiers à base de lait cru pour les enfants de moins de 5 ans
  • Certains produits à base de lait ne sont pas considérés comme produits laitiers (flans, crèmes dessert, entremets)
  • La substitution de préparations pour nourrissons et préparations de suite par des boissons végétales chez les enfants de moins de 1 an n’est pas recommandée.

Volailles, viandes, œufs,
poissons
4-6 mois : Introduction possible par ordre de priorité (volaille, poisson, œuf, viande).
6-12 mois : 10 g/j, bien cuit
1-2 ans : 20 g/j, bien cuit
2-3 ans : 30 g/j, bien cuit
3-17 ans : 1 portion max dans un
repas (cf. Rapport HCSP pour la taille de portion selon l'âge)
A tout âge : poisson 2 fois/semaine
Quel que soit l’âge :

  • Ils ne sont pas nécessaires à chaque repas.
  • Limiter les volailles transformées
  • Pas plus de 500g/sem de viande, hors volaille
  • Favoriser les huiles de colza, noix et olive

Réaliser soi-même ses préparations permet de se
rendre compte de la quantité de sucre


Matières grasses 4-6 à 36 mois : une cuillère à café
d’huile par repas
Dès 3 ans : pas de consommation
excessive :

  • 1 cuillère à café au repas dès le début de la diversification
  • 1 à 2 cuillère(s) à café d’huile ou 1 noisette de beurre à chaque repas selon la diminution des apports en lait maternel ou infantile

Produits sucrés A introduire le plus tard possible
A consommer très modérément

Charcuteries A limiter et à introduire le plus tard possible car elles sont salées et grasses

Boissons Seule l’eau est recommandée, les boissons contenant de la caféine sont à proscrire

 

Recommandations pour promouvoir l’activité physique

Les recommandations du HCSP sur la promotion de l’activité physique restent les mêmes : les enfants de moins de 5 ans sont encouragés à pratiquer une activité physique d’au moins 3h. A partir de 6 ans, une activité physique dynamique d’au moins 60 minutes par jour est recommandée.
Par ailleurs, il serait nécessaire de ne pas exposer aux écrans les enfants de moins de 3 ans, et ensuite, limiter le temps d’écran à 2 heures par jour.

PLUS D’INFORMATION :
Télécharger les fiches pratiques nutrition et santé :
- Diversification alimentaire : la place des fruits et légumes

 

Source : Rapport HCSP, 30 juin 2020. « Avis relatif à la révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans. »
Retour