N° 175 | mai 2017

Le modèle HAPA : approche pertinente pour changer le comportement et augmenter la consommation des F&L chez les bénéfi ciaires du programme WIC

Par ses bienfaits pour la mère et le foetus, une plus grande consommation prénatale de fruits et légumes (F&L) est une intervention clé pendant la grossesse qui implique un changement des habitudes alimentaires. La grossesse est un véritable «moment d’apprentissage» pour adopter un mode de vie plus sain. 1 Il faut donc aider les femmes à franchir le pas entre le moment où elles ont « l’intention» de consommer plus de F&L et où elles le font, en passant à « l’action».

Modèle HAPA : adopter et maintenir de meilleurs comportements de santé

L’approche HAPA (Health Action Process Approach), est un modèle de changement comportemental qui identifi e les éléments clés pour adopter et maintenir des comportements de santé. 2,3

Ce modèle distingue deux phases. 2,3

  • Lors de la phase de motivation, l’impact attendu de la consommation de fruits et légumes sur la santé permet aux femmes de «peser le pour et le contre» d’une consommation accrue de fruits et légumes pendant la grossesse. En prenant en compte leurs attentes de résultats, elles conçoivent l’intention d’augmenter leur consommation de F&L.
  • Pendant la phase de volition, l’intention se transforme en
    diverses actions défi nissant quand, où et comment augmenter
    la consommation de F&L et comment surmonter les obstacles
    potentiels.

Nous avons mené 45 entretiens approfondis auprès de femmes enceintes hispaniques à faibles revenus, en surpoids ou obèses, bénéfi ciant du programme WIC (programme d’aide à la nutrition pour les femmes, nouveau-nés et enfants aux États-Unis).

Objectifs :

  1. identifi er les barrières et les freins à la consommation de F&L pendant la grossesse,
  2. concevoir un modèle de changement comportemental à partir de la méthode HAPA, afi n d’améliorer cette consommation. 4

Le soutien social : premier facteur favorisant la consommation de F&L chez les femmes enceintes

Les proches étaient la principale source de soutien émotionnel, psychologique et matériel (argent ou aliments), et d’informations. En revanche, l’absence de structure familiale soudée a eu un impact négatif: les femmes se sentaient isolées et seules, ce qui ne les incitait ni à cuisiner ni à manger sainement.

Parmi les obstacles, l’accès aux F&L était limité par plusieurs facteurs : absence de supermarchés accessibles, épiceries de quartier proposant peu de fruits et légumes et coûts élevés.

Des aversions aux F&L ont été notées: goût ou odeur désagréable, envie d’aliments moins sains, le fait qu’ils soient abîmés, préférences culturelles... De plus, certaines femmes présentant un diabète gestationnel baissaient leur consommation de F&L.

A contrario, les femmes enceintes possédant de meilleures connaissances comprenaient les bienfaits des F&L pour elles et leur foetus, et savaient les cuisiner. Des stratégies adaptées (masquer les goûts désagréables) facilitaient la consommation.

Pour elles, l’impact attendu des F&L sur la santé jouait un rôle: une consommation accrue était associée à une meilleure évolution de la grossesse.

L’approche HAPA: un modèle de changement pertinent

L’approche HAPA est donc pertinente comme modèle de changement comportemental pour augmenter la consommation de F&L chez les femmes enceintes. En incluant des facteurs clés (structure familiale, soutien social, préférences personnelles, accès à ces aliments, connaissances des F&L, état de santé de la mère), ce modèle permet de forger des intentions et d’adopter des plans d’action durables, ayant un impact sur la consommation de fruits et légumes pendant la grossesse.

Amber Hromi-Fiedler
Yale School of Public Health, Université de Yale, ETATS-UNIS
Rafael Pérez-Escamilla
Yale School of Public Health, Université de Yale, ETATS-UNIS
  1. Phelan S. Pregnancy: a «teachable moment» for weight control and obesity prevention. Am J Obstet Gynecol 2010; 202(2): 135 e1-8.
  2. Schwarzer R. Modeling health behavior change: How to predict and modify the adoption and maintenance of health behaviors. Applied Psychology 2008; 57(1): 1-29.
  3. Schwarzer R. How to overcome health compromising behaviors. European Psychologist 2008; 13(2): 141-51.
  4. Hromi-Fiedler A, Chapman D, Segura-Perez S, et al. Barriers and Facilitators to Improve Fruit and Vegetable Intake Among WIC-Eligible Pregnant Latinas: An Application of the Health Action Process Approach Framework. J Nutr Educ Behav 2016; 48(7): 468-77 e1.
Retour Voir l'article suivant