N° 126 | décembre 2012

Plus de fruits et légumes = des repas scolaires plus sains aux Etats-Unis

En janvier 2012, le Ministère Américain de l’Agriculture (USDA) a publié de nouvelles recommandations fédérales « Standards Nutritionnels dans les programmes nationaux de déjeuners et de petits déjeuners à l’école » pour que les menus scolaires répondent aux recommandations alimentaires américaines 2010.

Des nouveaux standards nutritionnels

Les nouvelles normes sont exhaustives, demandant aux écoles :

  • d’augmenter la disponibilité des fruits, légumes, céréales complètes, lait demi-écrémé et écrémé lors des repas,
  • de réduire leurs teneurs en sodium, en acides fras trans,
  • de respecter les besoins nutritionnels des écoliers dans les limites des apports caloriques.

Ces nouveaux standards nutritionnels sont basés sur les recommandations de l’Institut de Médecine et de l’Académie des Sciences.

Améliorer l’état nutritionnel et la santé de 32 millions d’enfants

Ce changement de politique est fondamental pour la santé publique. En premier lieu parce que les recommandations pour les repas à l’école n’avaient pas été mises à jour depuis plus de 15 ans et n'étaient plus conformes aux données nutritionnelles actuelles. Ensuite, ce sont plus de 32 millions d’écoliers qui prennent leur repas à l’école chaque jour aux Etats-Unis. En conséquence, des repas plus sains peuvent améliorer l’état nutritionnel et la santé de 32 millions d’enfants américains, en les aidants à adopter de bonnes habitudes alimentaires pour la vie.

L'un des principaux objectifs de ces nouveaux standard est d’augmenter la consommation de fruits et légumes (F&L) chez les enfants, un facteur clé des Recommandations Nutritionnelles Américaines 2010. Aux Etats-Unis, le programme national de repas à l’école NSLP (National School Lunch Program) a pour mission de bien nourrir les enfants et de les aider à développer des habitudes alimentaires saines qui pourront réduire leurs risques d’obésité et d’autres maladies chroniques.

Fruits et légumes : facteurs clés des recommandations

Les nouveaux standards pour les F&L pour les repas servis à l’école sont :

  • de doubler les quantités de F&L servies chaque jour,
  • de servir obligatoirement un fruit et un légume chaque jour,
  • que chaque écolier prenne une demi-tasse de fruits ou de légumes à chaque repas,
  • de servir chaque semaine une variété de légumes de couleurs différentes – vert foncé, rouge et orange,
  • d'encourager les écoles à utiliser des bars à salade pour augmenter le choix des légumes,
  • de servir des fruits frais, en conserve dans leur jus, dans de l’eau ou dans un sirop léger, congelés sans sucre ajouté ou secs. Sachant que les écoles devraient proposer des fruits frais aussi souvent que possible.
  • de servir des légumes frais, congelés ou en conserve,
  • d’encourager les écoles à proposer des jus de fruits à 100% (à condition que cela ne représente pas plus de la moitié des portions de fruits du repas),
  • de servir chaque jour entre ¾ et une tasse de légumes et entre ½ et une tasse de fruit chaque jour, selon les différentes tranches d’âge/classe (du jardin d’enfants à la fin de l’école primaire, au collège et au lycée).

Plus de financement pour des repas plus sains

On a demandé à la totalité des 101 000 écoles américaines participant au programme NSLP d’appliquer ces nouveaux standards nutritionnels dès la rentrée scolaire 2012-2013. L'augmentation des céréales complètes et la réduction de teneur en sodium seront étalées respectivement sur 2 et 10 ans.

Depuis 2005, l’USDA a encouragé les écoles à proposer des repas plus sains. D'ailleurs, avant l’instauration des recommandations fédérales de 2012, de nombreuses écoles américaines avaient procédé par étapes en servant plus de F&L, plus de céréales complètes et moins d’aliments préparés riches en sel et en graisses. Cependant, d’autres écoles auront sans doute besoin de plus de temps, de formation et d’assistance technique pour répondre à ces nouveaux standards et promouvoir une alimentation saine auprès des écoliers.

A partir d’octobre 2012, les écoles qui répondront à ces nouveaux standards nutritionnels recevront un supplément de 0,06$ par repas servi, pour couvrir les frais liés à la mise en place de repas scolaires plus sains.

Les bars à salade : une des méthodes les plus efficaces

Servir des produits frais est le meilleur moyen pour les écoles d’offrir des F&L variés, de saveurs et de couleurs différentes, critères essentiels pour encourager une consommation accrue par les écoliers. Servir plus de produits frais est déjà un exemple tangible de l’engagement des écoles pour une meilleure santé. Les bars à salade, dont la popularité augmente, sont une des méthodes les plus efficaces pour aider les écoles à atteindre les nouveaux standards pour les F&L en valorisant la variété, la couleur et les modifications de comportement. Et les écoliers répondent positivement quand ils peuvent choisir eux-mêmes les F&L qu’ils veulent manger. En offrant chaque jour une large variété de F&L, les écoles augmentent les chances que leurs élèves composent «la moitié de leur assiette avec des F&L», un message clé des recommandations nutritionnelles 2010.

Un objectif clé des nouveaux standards de repas scolaires est l’augmentation de la consommation des F&L par les écoliers et le développement d’habitudes alimentaires plus saines. Les futures recherches évalueront le succès de ce changement global de politique nationale mais, en attendant, l'augmentation de l’accès des écoliers aux F&L frais chaque jour à l’école a déjà fait une grande différence !

Lorelei DiSogra
United Fresh Produce Association (Association des Industriels des Produits Frais) - Washington, D.C., USA
Retour Voir l'article suivant