N° 208 | juillet 2020

Réflexion sur la mise en place de programmes de lutte contre l’obésité dans les écoles du Queensland

Les programmes de promotion de la nutrition et de l’activité physique ont prouvé leur efficacité dans le cadre de la lutte contre l’obésité dans les écoles. L’obésité, dont la prévalence a considérablement augmenté ces dernières années, constitue un réel problème de santé publique chez les enfants du Queensland (Qld). Cette augmentation est due, entre autres, à de mauvaises habitudes alimentaires, à un niveau insuffisant d’activité physique ou à une combinaison des deux. Pour faire face à ce fléau, il est essentiel de développer des programmes efficaces de promotion de la nutrition et de l’activité physique.

Le gouvernement du Qld a déjà mis en place un ensemble d’initiatives, en encourageant par exemple la fourniture de boissons et d’aliments sains ou en augmentant le niveau d’activité physique dans les écoles. Il reste toutefois beaucoup à faire car de nombreux enfants continuent de consommer des aliments gras et sucrés et demeurent sédentaires. Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement du Qld devrait s’impliquer davantage en développant des campagnes axées sur la nutrition/l’éducation physique et/ou l’implication des parents dans les programmes scolaires de nutrition, qui pourraient être considérées comme de stratégies susceptibles de réduire l’obésité dans les écoles. En outre,  ce travail vise à discuter des options politiques potentielles qui pourraient réduire l'obésité dans les écoles du Qld Cette analyse sera particulièrement utile pour les décideurs et autres professionnels travaillant dans le domaine de l’obésité infantile.

Les campagnes en milieu scolaire : une stratégie qui a fait ses preuves

Les politiques scolaires qui pourraient être efficaces pour réduire l'obésité chez les enfants sont  l’éducation nutritionnelle, l’éducation physique, ainsi que l’implication des parents dans la promotion de la nutrition et de l’activité physique. Des campagnes ont montré qu’il reste beaucoup à faire pour améliorer les habitudes alimentaires et sportives des enfants dans les pays occidentaux (notamment les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’Australie). Des interventions, incluant une sensibilisation à la nutrition et à l’utilité du jardinage, ont non seulement permis d’augmenter la consommation de F&L, mais aussi d’améliorer les connaissances, habitudes, préférences et attentes relatives à ces produits. Elles ont également encouragé de nombreux enfants à augmenter d'eux-mêmes leur consommation de F&L et de produits laitiers et à réduire le grignotage. Il a été démontré que l’implication des enseignants dans l’éducation et les activités physiques était un élément clé à la réussite des programmes. Enfin, grâce à ces interventions en milieu scolaire, les enfants ont appris à découvrir, apprécier et adopter diverses activités physiques. Certains programmes ont souligné l’impact considérable de l’implication des parents dans l’éducation à la santé sur la réussite des interventions. Les programmes qui ont demandé aux parents de participer à diverses activités en classe se sont révélés particulièrement efficaces pour améliorer les habitudes alimentaires et l’activité physique des enfants.

Mise en place d’un plan d’action dans le Qld : une piste prometteuse

Il n’existe pour le moment aucune preuve de l’impact des campagnes de prévention contre l’obésité en milieu scolaire, axées sur l’éducation nutritionnelle/physique et l’implication des parents dans le Qld. En effet, les décideurs n’ont jusqu’à maintenant accordé que peu d’attention à la promotion de la nutrition et de l’activité physique chez les enfants. Il est donc aujourd’hui essentiel d’investir dans la mise en place de programmes efficaces basés sur des recherches solides. Le plus important est de définir les priorités en matière d’investissement afin de pouvoir mettre en place des interventions durables et efficaces. La lutte contre l’obésité doit désormais être une vraie priorité pour le gouvernement du Qld qui doit mettre en place des actions visant à financer efficacement la mise en place de programmes d’éducation en matière de nutrition et d’activité physique. Pour être efficaces, ces mesures gouvernementales devront se concentrer sur le développement d’un plan d’action complet, incluant des phases d’évaluation, de mise en place et de bilan.

Les décideurs peuvent jouer un rôle important dans la mise en place d’interventions efficaces et d’actions stratégiques visant à promouvoir une alimentation saine et une activité physique régulière. Ils peuvent également aider à développer des théories et à acquérir une meilleure connaissance des relations qui existent entre les facteurs personnels/environnementaux et les pratiques observées lors des interventions.

Encourager l’implication des principaux acteurs et décideurs

Pour lutter efficacement contre l’obésité dans les écoles du Qld, il faut encourager l’implication des principaux acteurs et décideurs afin d’atteindre les objectifs suivants : (1) développer des programmes d’éducation en matière de nutrition et d’éducation physique afin d’améliorer les habitudes alimentaires des enfants ;  (2) mettre en œuvre des stratégies visant à impliquer les parents dans les activités du programme afin d’améliorer l’alimentation et le niveau d’activité physique de leurs enfants.

Naser Alsharairi
Menzies Health Institute Queensland, Heart, Mind & Body Research Group, Université Griffith, Australie
Retour Voir l'article suivant