N° 138 | janvier 2014

« Conseils nutritionnels et stratégies pour les praticiens »

Télécharger Imprimer

Édito

Délivrer des messages nutritionnels efficaces sans alourdir sa charge de travail !

Les médecins généralistes sont en première ligne pour prendre en charge les pathologies chroniques liées au mode de vie, comme le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires. Patients et médecins sont conscients que la nutrition joue un rôle clé dans cette prise en charge. Analyser les habitudes alimentaires d’un patient, lui prodiguer des conseils nutritionnels adaptés, évaluer les changements de comportement qui en résultent, tout cela prend du temps. Les généralistes se sentent parfois dépassés par l’ampleur de la tâche. Et pourtant… Il est tout à fait possible pour un praticien d’améliorer les habitudes alimentaires d’un patient et de réduire ses facteurs de risque, à l’aide de stratégies adaptées. Les articles de ce nouveau numéro d’IFAVA en témoignent.

Ainsi, Lauren Ball et coll. ont analysé les données de 9 études d’interventions évaluant l’efficacité des interventions nutritionnelles délivrées par des généralistes en consultation. Première constatation : c’est efficace. Les patients ont augmenté leur consommation de fruits et légumes, de poissons et de fibres tout en réduisant leur consommation calorique globale, de viande et de graisses. En outre, le nombre de consultations n’est pas un facteur déterminant pour l’efficacité de l’intervention nutritionnelle. On peut délivrer des messages nutritionnels efficaces sans alourdir sa charge de travail !

Sara Bleich et coll, se sont intéressés à l’influence des propres croyances des généralistes dans le domaine de l’obésité sur leur manière de la prendre en charge, à l’aide d’une enquête menée auprès de 500 médecins américains. Cinq causes possibles d’obésité engendrent 5 types de conseils nutritionnels différents. Vous les découvrirez en lisant leur article. Leurs conclusions? Les croyances des médecins au sujet des causes nutritionnelles de l’obésité peuvent se traduire par des conseils pratiques à délivrer à leurs patients. En outre, la formation des médecins sur les facteurs alimentaires contribuant à l’obésité peut les aider à donner des messages brefs et répétés à leurs patients.

Enfin, Sonia Kim et coll. nous présentent les stratégies que les professionnels de santé peuvent utiliser pour augmenter la consommation de fruits et légumes chez leurs jeunes patients. Ils peuvent influencer directement les choix alimentaires des enfants en les impliquant dans des activités (jardinage, cuisine, achats), encourager à créer un environnement social et familial favorable à des choix alimentaires sains et fournir à la communauté des conseils pour améliorer l’accessibilité aux fruits et légumes.

Ces articles sont autant de messages d’encouragements pour les médecins généralistes.

Vous pouvez, sans alourdir votre charge de travail, délivrer à vos patients des messages nutritionnels brefs, répétés et efficaces pour les aider à améliorer leur état de santé.

Thierry Gibault
Nutritionniste, endocrinologue, Paris - FRANCE
Voir l'article suivant