N° 139 | février 2014

Le savoir-faire culinaire : un véritable levier au manger sain

Édito

La cuisine et les cuisiniers n’ont jamais été autant à la mode. Ils font la Une des magazines, de la télévision, du net… Omniprésents, les cuisiniers seraient-ils en passe de devenir des superstars ?

Si les cuisiniers doivent nous régaler au quotidien avant tout, ils ont aujourd’hui à relever un défi encore plus grand : l’éducation au manger sain !

Autrefois, la transmission était une affaire de famille, essentiellement matriarcale. Aujourd’hui, c’est différent. Principaux changements : un rythme trépidant laissant peu ou pas de temps à consacrer à la préparation du repas familial, la tentation du démon du « tout fait – tout prêt ».

Et pourtant ! Nous savons tous qu’une alimentation saine et équilibrée est la clé du bien vivre. L’obésité croissante, les maladies cardiovasculaires et bien d’autres maux sont là pour nous le rappeler…

Tout comme nos grands-mères, les chefs ont désormais un vrai rôle d’éducation au bien manger et au manger sain avec, en plus, des moyens modernes de communication. C’est un sacré défi !

A quand les enfants vraiment acteurs dans les cantines scolaires ? Ils doivent réapprendre l’évidence: manger des fruits et légumes frais en saison, varier et diversifier l’alimentation dès le plus jeune âge. Les enfants étant les meilleurs prescripteurs pour les parents, à quand les cours de cuisine, à l’école primaire ? On apprendrait ainsi aux enfants les bons réflexes.

L’éducation culinaire doit utiliser tout les canaux de communication modernes : écran, vidéo. Mais les chefs doivent aussi remplacer nos grands-mères et aller dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités, pour rappeler les fondamentaux du bien manger.

A l’évidence, le savoir cuisiner, source de plaisir, de gourmandise et de partage, est un véritable levier au manger sain.

Il y a encore du travail !

Charles Soussin
Professeur de cuisine & Conseiller culinaire, France
Voir l'article suivant