N° 162 | mars 2016

Polyphénols

Télécharger Imprimer

Édito

La consommation de fruits, de légumes et de boissons à base de végétaux (jus de fruits, thé, café, vin) est une source importante de polyphénols.

Ils forment une des familles de composés bioactifs alimentaires les plus étudiées. Les polyphénols possèdent une grande variété d’effets biologiques (antioxydants, anti-inflammatoires, antimutagènes, antiprolifératifs ou antiangiogéniques) bien décrits dans des études précliniques. Au cours des 10-15 dernières années, de nombreux essais cliniques ont montré que des polyphénols, ou des aliments qui en contiennent, auraient quelques effets bénéfiques sur les marqueurs des maladies cardiovasculaires et du diabète ainsi que sur les fonctions cognitives. Les preuves s’accumulent quant à leur rôle dans la prévention de maladies chroniques majeures et du déclin physique et mental associé au vieillissement.

Dans ce numéro, les trois articles discutent du rôle des polyphénols dans la prévention primaire ou la récidive du cancer colorectal ainsi que dans la réduction du taux de mortalité globale, dans les cohortes des études EPIC et InCHIANTI. Tous les auteurs soulignent le rôle protecteur des polyphénols contre le cancer colorectal et d’autres maladies. Il est important de mener d’autres études prospectives en améliorant leur méthodologie afin de pouvoir évaluer l’exposition à plus de 500 polyphénols largement répandus dans l’alimentation. Ces études devraient contribuer à l’élaboration de nouvelles recommandations basées sur les preuves destinées à la population générale ou à des groupes à risque de développer des maladies spécifiques.


Avertissement :

L’auteur est membre du personnel de l’Organisation Mondiale de la Santé. Le contenu de cet éditorial ne reflète que l’opinion personnelle de l’auteur et ne représente pas forcément les positions et la politique officielle de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Augustin Scalbert
Centre International de Recherche sur le Cancer, Lyon, FRANCE
Voir l'article suivant