N° 177 | juillet 2017

Consommation de F&L : promouvoir les actions et les méthodes participatives pour changer les habitudes alimentaires

Édito

C’est aujourd’hui un consensus international: la consommation de fruits et légumes a un effet protecteur contre la plupart des maladies, notamment les maladies cardio-vasculaires, l’obésité, le diabète et certains cancers. Et pourtant, en dépit de cette certitude, leur consommation reste faible. Puisque la connaissance ne suffit pas à elle seule à changer les habitudes alimentaires, il est nécessaire d’utiliser de nouvelles stratégies pour encourager la consommation de fruits et légumes.

Il a été prouvé que le meilleur moyen de modifier les habitudes était de passer par des actions concrètes et des méthodes participatives. C’est la raison pour laquelle les articles de ce numéro présentent tant d’intérêt. La campagne du chef Jamie Oliver et du Ministère britannique de l’alimentation, par exemple, rapporte que les personnes qui ont appris à cuisiner des aliments sains et bon marché réussissent à changer leurs habitudes, en consommant davantage de fruits et légumes et en diminuant leur consommation d’aliments transformés.

Autre initiative intéressante, celle menée par l’Université du Wisconsin impliquant les prestataires de santé qui prescrivent la consommation de fruits et légumes, et en offrant 10 dollars à dépenser auprès des producteurs locaux pour découvrir les marchés de fruits et légumes de la région.

Enfin, l’évaluation des activités de promotion de la consommation de fruits et légumes dans huit pays membres de l’alliance internationale « 5 par jour » témoigne de l’effort conjoint de plus de 40 pays dans le monde pour promouvoir une alimentation saine, contribuer à la production locale de fruits et légumes et surtout augmenter leur consommation, reconnue comme un moyen de prévenir les principales maladies humaines contemporaines. Pour les mettre en oeuvre, les stratégies participatives, dynamiques et novatrices impliquant les familles et les communautés sont fondamentales pour améliorer la santé et la qualité de vie.

Fernando Vio del Rio
Président de la corporation « 5 par jour » au Chili
Voir l'article suivant