N° 185 | avril 2018

Rôle des fruits & légumes dans la prévention de l’asthme et des allergies

Télécharger Imprimer

Édito

De nombreux facteurs environnementaux peuvent jouer un rôle dans la survenue de pathologies allergiques, asthme, eczéma.

On connaît bien-sûr celui du tabac et d’autres polluants, moins celui de l’alimentation. Le premier article est issu d’une récente revue réalisée par une équipe australienne recensant l’ensemble des travaux sur la consommation de fruits et légumes et l’asthme. Deux études épidémiologiques sont ensuite décrites.

Le travail de S. Andrusaityte et coll. porte sur une étude castémoin lithuanienne auprès de 1489 enfants de 4-6 ans. Après ajustement sur de nombreux facteurs de confusion, dont le niveau d’éducation, les enfants consommant des fruits avaient une réduction importante (- 52 %) du risque de sifflement (mais pas d’asthme). Ceux consommant des noix avaient une réduction de 61 % du risque d’eczéma.

Pour finir, l’étude de V. Garcia Larsen et coll. traite en partie d’une très vaste étude transversale auprès de 143 967 enfants de 6-7 ans de 11 pays d’Amérique Latine. Après ajustement sur un certain nombre de facteurs confondants, tels que l’activité physique, l’indice de masse corporelle ou le niveau d’éducation maternelle, la consommation de fruits est inversement corrélée, à l’existence d’un sifflement (- 35 %), d’une rhino conjonctivite (- 28 %) ou d’un eczéma (-36 %). Celle de hamburger ou de fast-food est positivement associée à ces symptômes !

Les hypothèses du bénéfice observé dans les études d’observation passent par le rôle des antioxydants, des flavonoïdes mais aussi du microbiote. Décidément les fruits et légumes sont toujours au rendez-vous, là où on les attendait le moins.

Jean-Michel Lecerf
Service de Nutrition, Institut Pasteur de Lille, FRANCE
Voir l'article suivant