N° 186 | mai 2018

En Bref…

Télécharger Imprimer

Impact des habitudes de vie sur le risque de cancers - publication du rapport WCRF – mai 2018

Le Fonds mondial de recherche contre le cancer (WCRF) vient de publier son 3e rapport sur « alimentation, activité physique et cancer » qui confirme l’impact des habitudes de vie sur le risque de survenue de plusieurs types de cancers.

L’obésité est dorénavant un facteur de risque associé à plus de 10 types de cancers différents. 30 à 50 % des cancers pourraient être évités grâce à une bonne hygiène de vie, en évitant le tabac et l’alcool et en adoptant une alimentation saine, riche en fruits et légumes, une activité physique régulière et en maintenant un poids corporel normal. Le rapport souligne également l’importance de limiter la consommation d’aliments transformés, riches en sucre, en sel et en gras.


Fruits et légumes en Europe : une consommation qui varie selon les pays et le statut socioéconomique

Une étude européenne a montré que la consommation alimentaire chez les adultes varie significativement entre les différents pays (France, Danemark, Italie et République Tchèque) et selon les facteurs socioéconomiques (sexe, âge, niveau d’éducation) au sein du même pays.

Ce sont les italiens qui consomment le plus de fruits et légumes !

Avec une quantité de 438 g/jour, les italiens sont les leaders de la consommation de fruits et légumes ! Cette consommation est supérieure aux recommandations internationales (> 400 g/j). Quant aux 3 autres pays, la consommation reste en dessous des recommandations (France : 327g/j ; Danemark :
321 g/j ; République Tchèque : 213 g/j ) (Figure 1). Dans les 4 pays européens, la consommation de fruits est plus élevée chez les personnes âgées et pour celles ayant un niveau d’éducation élevé. De plus, les femmes consomment plus de fruits et légumes que les hommes. Ces résultats montrent la nécessité d’augmenter la consommation de fruits et légumes en Europe en suivant l’exemple de l’Italie.

A noter que dans les 4 pays, les participants ont une faible consommation de légumineuses (<20 g/jour) et de noix et graines (<5 g/jour).

Un faible apport en fibres alimentaires dans les pays étudiés

Concernant les nutriments, il a été observé :

  • un faible apport en fibres alimentaires (15.8-19.4 g/jour*) dans les 4 pays ;
  • un déficit en potassium (2288-2938 mg/jour*) et en magnésium (268-286 mg/jour*) dans les 4 pays, à l’exception du Danemark.

Les français consomment en moyenne 1980 kcal/jour

Les français ont un apport énergétique plus faible avec une valeur de 1980 kcal/jour, comparativement aux autres pays de l’étude (Italie : 2119 kcal/j ; Danemark : 2264 kcal/j et République Tchèque : 2523 kcal/j.

World Cancer Research Fund/American Institute for Cancer Research. Diet, Nutrition, Physical Activity and Cancer : a Global Perspective. Continuous Update Project Expert Report 2018. Disponible en ligne : https://wcrf.org Mertens, E., Kuijsten, A., Dofková, M. et al. Geographic and socioeconomic diversity of food and nutrient intakes: a comparison of four European countries. Eur J Nutr (2018).
Retour