N° 190 | octobre 2018

Obésité chez les enfants du programme WIC : quelles différences selon le statut socio-économique ?

Il existe un rapport inverse entre le statut socio-économique (SSE) et l’obésité infantile ¹. Les tendances de la prévalence de l’obésité en fonction du SSE chez
les enfants du programme WIC ont été rarement étudiées, puisque seuls les enfants de foyers à faibles revenus peuvent y participer. Des initiatives récentes
commencent à s’y intéresser ² car ces informations peuvent aider à l’élaboration de la politique et du programme dans cette population.

Notre étude a examiné si les tendances générales de l’obésité dans la petite enfance variaient en fonction du SSE, chez des enfants d’âge préscolaire, inclus
dans le programme WIC, dans le Comté de Los Angeles (CLA) de 2003 à 2014.

Définition du Statut Socio-Economique

Nous avons utilisé des données administratives, comportant des informations sociodémographiques et anthropométriques, sur des enfants de 2 à 4 ans du
programme WIC entre 2003 et 2014.

Leurs poids et taille ont été mesurés. L’obésité a été définie par un IMC ≥ au 95e percentile des valeurs de référence, spécifiques au sexe et à l’âge, fixées par le CDC ³.

Le SSE a été établi par :

  • les revenus du foyer et un pourcentage du Seuil de Pauvreté Fédéral (SPF)
  • le niveau d’études du foyer et le degré le plus élevé de la personne s’occupant de l’enfant.

Dans chaque groupe d’âge, les tendances de la prévalence de l’obésité ont été étudiées en fonction du SSE. L’échantillon était constitué de 739 893 enfants de 2 ans, 708 349 enfants de 3 ans et 568 816 enfants de 4 ans. Les différences significatives entre les tendances ont été analysées, ainsi que les variations annuelles moyennes (en %) de la prévalence de l’obésité sur 12 ans.

L’obésité en fonction de l’âge de l’enfant

La prévalence globale de l’obésité a augmenté, passant de 15,7 % en 2003 à 19,1 % en 2005. Elle est restée relativement constante jusqu’en 2010 puis a
diminué jusqu’à 17,6 % en 2014.

L’augmentation la plus importante a été notée chez les enfants de 2 et 3 ans.

L’obésité en fonction des revenus du foyer

Dans les trois groupes d’âge, la prévalence de l’obésité était plus élevée chez les enfants de foyers aux revenus les plus faibles.

Malgré une diminution depuis 2010, la prévalence de l’obésité était plus élevée en 2014 qu’en 2003 pour tous les enfants sauf chez les «moins pauvres».

Elle est descendue aux niveaux de 2003 pour les enfants de 3 et 4 ans des foyers à plus de 133 % et 100 % du SPF, respectivement.

Cette prévalence a augmenté chez les enfants de 3 et 4 ans des foyers pauvres (< 100 % du SPF) mais pas chez ceux des foyers à faibles revenus (> 100 %
du SPF).

L’obésité en fonction du niveau d’études du foyer

Il existait, dans les trois groupes d’âge, un gradient d’obésité prononcé et constant selon le niveau d’étude : les enfants des foyers aux niveaux d’études
les plus faibles présentaient les taux d’obésité les plus élevés.

Comme pour les revenus, la prévalence de l’obésité était plus élevée en 2014 qu’en 2003, pour la plupart des enfants. Elle avait cependant diminué, pour atteindre les niveaux de 2003, chez les enfants de 2 et 4 ans issus de foyers ayant fait des études supérieures.

Sur les 12 années, la prévalence de l’obésité n’a pas changé dans les foyers avec un niveau d’études élevé mais s’est aggravée dans les foyers à faible
niveau d’études.

Cibler les familles à faibles revenus

La tendance à la baisse entre 2010 et 2014 est encourageante. Elle reflète les tendances nationales parmi les enfants du programme WIC4.
Il existe des différences selon le SSE. Une augmentation globale de la prévalence de l’obésité a été observée entre 2003 et 2014 chez les enfants des foyers les moins éduqués et les plus pauvres. En revanche, il n’a pas été constaté de changement chez les enfants des foyers plus éduqués et moins pauvres. Ces différences pourraient s’expliquer par l’aptitude de ces derniers à mieux bénéficier des mesures de prévention de l’obésité.

Pour lutter contre l’obésité infantile, il est nécessaire de cibler les familles à faibles revenus qui ont un risque accru d’obésité. Priorité: axer les efforts sur les facteurs de risque d’obésité pendant les deux premières années de vie, car des disparités socio-économiques en matière d’obésité existent dès l’âge de 2 ans.

Objectif des études futures ? Explorer le rôle du SSE sur l’obésité infantile dans les familles à faibles revenus, ainsi que les interventions les plus efficaces pour ces enfants les plus vulnérables.

Tabashir Z Nobari
École de santé publique Fielding de l’UCLA, Département des Sciences de la santé communautaire, Los Angeles, Californie, ETATS-UNIS & Programme WIC du Public Health Foundation Enterprises, Irwindale, Californie, ETATS-UNIS
Nobari TZ, Whaley SE, Prelip M, Crespi CM, Wang MC. (2018) Trends in obesity by socioeconomic status among WIC children in Los Angeles County, 2003-2014. Childhood Obesity 2018; 14(4):248-258. Permission was given by the publisher, Mary Ann Liebert, Inc., New Rochelle, NY, for this summary and use of the images.
  1. Ogden CL, Carroll MD, Fakhouri TH, et al. Prevalence of obesity among youths by household income and education level of head of household – United States 2011-2014. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2018;67(6):186-189.
  2. Freedman DS, Sharma AJ, Hamner HC, et al. Trends in weight-for-length among infants in WIC from 2000 to 2014. Pediatrics 2017;139(1).
  3. Kuczmarski RJ, Ogden CL, Guo SS, et al. 2000 CDC Growth Charts for the United States: methods and development. Vital Health Stat 11 2002;(246):1-190.
  4. Pan L, Freedman DS, Sharma AJ, et al. Trends in obesity among participants aged 2–4 years in the Special Supplemental Nutrition Program for Women, Infants, and Children — United States, 2000–2014. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2016;65(45):1256-1260.
Retour Voir l'article suivant