N° 146 | octobre 2014

Evaluation de l’environnement des magasins d’alimentation des campus universitaires : qualité et disponibilité des fruits et légumes

Télécharger Imprimer

Selon le Centre National des Statistiques dans l’Education, 66% des 30,4 millions d’Américains âgés de 18 à 24 ans fréquentent un établissement d’enseignement supérieur 1. Les mauvaises habitudes alimentaires et la prise de poids chez les étudiants 2,3 augmentent le risque d’obésité 4 et d’autres maladies chroniques 5, au cours de la vie. L’environnement alimentaire de cette population pourrait donc jouer un rôle primordial dans l’évolution des habitudes alimentaires et le statut pondéral 6.

Différents environnements alimentaires ont été décrits et évalués. Diverses échelles de mesure ont été utilisées dans les magasins d’alimentation afin d’identifier la facilité d’accès, la disponibilité, le coût et la qualité des aliments sains dans ce type d’environnement. Cependant, l’environnement des magasins d’alimentation des campus universitaires n’a jamais été décrit, ce qui a donné lieu à cette étude.

15 campus d’établissements d’enseignement supérieur et 81 magasins ont été évalués

Notre étude avait pour but d’évaluer les magasins d’alimentation aux alentours de 13 universités et de 2 instituts de technologie aux Etats-Unis entre 2009 et 2011 (53% du Nord-Est, 33,3% du Centre et 13,3% du Sud-Est).

L’équipe de chaque campus a sélectionné les magasins d’alimentation fréquentés par les étudiants dans un rayon de 1,5 miles (2,4 km) autour du campus. Les mesures pour l’enquête des environnements nutritionnels dans les magasins NEMS-S (Nutrition Environment Measures Survey for Stores), développées par Glanz et ses collaborateurs 7, ont été modifiées afin d’évaluer ces magasins*. Au plan statistique, une analyse de variance, avec des tests post hoc de t et de Tukey B, a évalué les différences entre les magasins et selon la taille des établissements.

Ainsi, nous avons étudié 81 magasins d’alimentation. Certains se trouvaient sur le campus ; d’autres étaient des supérettes/drugstores et des supermarchés (respectivement: 17%, 39% et 44%).

Qualité et accessibilité des F&L: des scores plus élevés dans des supermarchés

Comme il n’y avait aucune différence significative entre les scores des supérettes/drugstores hors campus et des magasins sur le campus, ces scores ont donc été combinés en une seule catégorie (Supérettes).

D’une manière générale (Tableau 1), les supermarchés avaient des scores significativement plus élevés que les supérettes pour les aliments sains :

  • 3 fois plus que les supérettes pour les scores concernant l’environnement alimentaire global, la disponibilité d’aliments sains et la qualité des fruits et légumes (F&L);
  • 6 fois plus pour la disponibilité globale des fruits/légumes.

A contrario, les supermarchés avaient des scores significativement plus faibles que les supérettes quant au prix moyen. Les analyses ont révélé un coût moyen des aliments sains plus élevé par rapport aux autres aliments dans les supermarchés en comparaison des supérettes.

Il n’y avait aucune différence selon la taille de l’établissement d’enseignement supérieur pour les supermarchés. Cependant, les supérettes des plus petits établissements avaient une disponibilité et une qualité de fruits et légumes significativement plus faibles ainsi qu’un score global d’environnement des magasins alimentaires plus faible. 90,9% des grands établissements vendaient des fruits frais tandis qu’ils étaient présents de manière significativement réduite dans les petits et moyens établissements (50% et 66,6%, respectivement). Seulement 10%, 20% et 45,4% des petits, moyens et grands établissements, respectivement, vendaient des légumes frais dans leurs supérettes.

Une priorité : améliorer la qualité de l’environnement des magasins d’alimentation sur les campus

Un campus universitaire offre un environnement alimentaire varié avec différents types de magasins. La plupart ne se conforme pas aux recommandations nutritionnelles pour la prévention de l’obésité. La faible quantité d’aliments sains sur le campus et dans les supérettes, accentuée dans les petits établissements d’enseignement supérieur, fournit des preuves en faveur de nouvelles politiques et de nouvelles mesures environnementales pour améliorer la qualité des magasins d’alimentation sur les campus.


* Chaque magasin a reçu un «score d’environnement alimentaire» semblable au score NEMS-S allant de 0 à 81, comportant 4 sous-scores (comparaison de la disponibilité d’aliments sains, disponibilité globale des fruits/légumes, qualité des fruits/légumes et prix). Les sous-scores pour la catégorie comparaison de la disponibilité d’aliments sains augmentaient en présence de choix d’aliments sains et de leur variété. Les sous-scores pour la disponibilité globale des fruits/légumes incluaient les produits frais, congelés ou en conserve. Les sous-scores qualité des fruits/légumes frais donnaient les pourcentages de fruits/légumes acceptables. Le sous-score prix était négatif si un aliment sain était plus cher qu’un autre aliment standard et positif s’il était moins cher.

Tanya M. Horacek
Département de Santé Publique, Etudes Alimentaires et Nutrition, Université de Syracuse, USA
Horacek TM, Erdman MB, Reznar MM, Olfert M, Brown-Esters ON, Kattelmann KK, Kidd T, Koenings M, Phillips B, Quick V, Shelnutt KP, White AA. Evaluation of the food store environment on and near the campus of 15 postsecondary institutions. Am J Health Promot. 2013 Mar-Apr;27(4):e81-90.
  1. National Center for Education Statistics.Fast facts. Available at: http://nces.ed. gov/fastfacts/ display.asp?id¼98. Accessed November 9, 2011.
  2. Racette SB, Deusinger SS, Strube MJ, et al. Changes in weight and health behaviorsfrom freshman through senior year of college. J Nutr Educ Behav. 2008;40:39–42.
  3. Morrell JS, Lofgren IE, Burke JD, Reilly RA. Metabolic syndrome, obesity and related factors among college men andwomen. J Am Coll Health. 2012;60:82–89.
  4. Kindblom JM, Lorentzon M, Hellqvist A, et al. BMI changes during childhood and adolescence as predictors of amount of adult subcutaneous and visceral adipose tissue in men: the GOOD Study. Diabetes. 2009;58:867–874.
  5. Mokdad AH, Marks JS, Stroup DF, Gerberding JL. Actual causes of death in the United States, 2000. JAMA. 2004;291:1238–1245.
  6. Giskes K, van Lenthe F, Avendano-Pabon M, Brug J. A systematic review of environmental factors and obesogenic dietary intakes among adults: are we getting closer to understanding obesogenic environments? Obes Rev. 2011;12:e95–e106.
  7. Glanz K, Sallis JF, Saelens BE, Frank LD. Nutrition Environment Measures Survey in stores (NEMS-S): development and evaluation. Am J Prev Med. 2007;32:282– 289.
Retour Voir l'article suivant