N° 206 | avril 2020

Environnement alimentaire et impact sur la consommation

Édito

Notre environnement obésogène nous incite à adopter des comportements malsains qui conduisent au surpoids et à l’obésité.

Cet environnement est un système complexe d’interactions entre plusieurs caractéristiques environnementales.

A mesure que le niveau d’urbanisation augmente, davantage de personnes seront exposées au même environnement. Cela ne fait que renforcer l’importance de mieux comprendre la relation entre l’environnement et les comportements en matière de santé.

Dans ce numéro d’Équation Nutrition, l’article de Jean-Michel Lecerf, issu de la récente publication de Stylianos Nicolaidis, propose un aperçu complet de différents types d’environnements et de leurs conséquences sur le métabolisme dans le cadre de l’obésité.

L’impact de l’environnement alimentaire sur l’obésité est, parmi d’autres, influencé par le bien-être économique et les différences socioculturelles.

Si la majorité des études sont réalisées dans des pays à revenu élevé, Raquel de Deus Mendonça et ses collaborateurs en ont mené une au Brésil, un pays à revenu intermédiaire à élevé. Ils ont conclu que la disponibilité d’une plus grande variété de F&L de qualité au sein des marchés et des magasins avait un effet positif sur la diversité et la quantité de F&L consommés.

Par ailleurs, Evangelia Mylona et ses collaborateurs soulignent l’importance de l’accès aux espaces verts et aux fast-foods dans l’environnement de vie. Cette étude illustre clairement que l’obésité se concentre dans des quartiers situés à proximité immédiate des fast-foods. En revanche, les taux d’obésité les plus bas ont été retrouvés dans les quartiers avec la plus grande accessibilité aux espaces verts.

Dave Van Kann
École d’études du sport, université Fontys de sciences appliquées, Eindhoven, PAYS-BAS - Département de promotion de la santé, université de Maastricht, PAYS-BAS
Voir l'article suivant