N° 121 | juin 2012

Suppléments antioxydants : une stratégie appropriée en prévention des maladies cardiovasculaires ?

Télécharger Imprimer

Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont la première cause de mortalité dans le monde. Face à une telle menace pour la santé publique, il est nécessaire d’avoir une stratégie de prévention primaire efficace. Les MCV sont une des manifestations les plus importantes de l’athérosclérose.

Les résultats des grandes études observationnelles suggèrent que les phénomènes oxydatifs joueraient un rôle significatif dans l’athérogenèse. Quelques essais cliniques ont montré une association entre les vitamines anti-oxydantes d’origine alimentaire et un effet protecteur contre les MCV. Ces vitamines pourraient donc enrayer le processus de l’athérogenèse et prévenir les MCV.

Nous avons récemment publié une brève synthèse des preuves scientifiques de l'association entre les vitamines anti oxydantes (vitamine C et E) et le β-carotène et les risques de MCV.

Divergences entre les études observationnelles et les essais cliniques

Plusieurs études observationnelles de cohortes ont retrouvé une association entre la consommation de vitamine C, de vitamine E ou de β-carotène (alimentaire ou en supplément) et un effet protecteur contre les MCV. Cependant, les résultats de la plupart des essais cliniques d'intervention, évaluant un antioxydant isolé ou une combinaison de quelques antioxydants, sont plutôt décevants et en contradiction avec les données obtenues lors d’études observationnelles.

Les méta-analyses d’essais randomisés et contrôlés évaluant l‘effet des vitamines anti oxydantes sur les évènements cardiovasculaires ne permettent pas de recommander l'utilisation de ces suppléments. En outre, quelques résultats montrent une augmentation très légère du risque de mortalité cardiovasculaire et pourraient même en décourager l’usage.

Etudes post-interventionnelles

Plusieurs grandes études expérimentales ont examiné le rôle des antioxydants dans la prévention des MCV :

Aucune des évaluations post-interventionnelles n’a montré un effet bénéfique significatif des suppléments en antioxydants dans la prévention primaire des MCV.

Conclusions

Lorsqu’on examine le rôle potentiel des vitamines anti-oxydantes en prévention des MCV, on trouve toute une gamme de résultats, allant de très prometteurs (études observationnelles) à contradictoires (essais cliniques et post-interventionnelles).

Dans l’état actuel des connaissances, il n’existe pas suffisamment de preuves que la supplémentation systématique en Vitamine C, Vitamine E ou β-carotène pourrait prévenir les MCV dans la population générale.

Certains auteurs préconisent des études supplémentaires avec des antioxydants plus puissants que ceux déjà utilisés. De plus, ces études devraient examiner les effets des antioxydants dans différents sous groupes de participants dont les caractéristiques physiologiques pourraient modifier leur capacité à prévenir le stress oxydatif.

Pour l’instant, il vaut mieux conseiller une alimentation riche en antioxydants d'origine alimentaire, comme les fruits et légumes ou un régime Méditerranéen, afin de prévenir les MCV.

Jorge M. Núñez-Córdoba
Unité de Médecine Préventive, Centre Hospitalier de l’Université de Navarre, Pampelune, Espagne Département de Médecine Préventive et de Santé Publique, Ecole de Médecine, Université de Navarre, Pampelune, Espagne
  • Núñez-Córdoba JM, Martínez-González MA. Antioxidant vitamins and cardiovascular disease. Curr Top Med Chem 2011;11:1861-9.
Retour Voir l'article suivant