N° 153 | mai 2015

Alimentation à la maison : un moyen efficace pour manger sainement

Télécharger Imprimer

Édito

Une alimentation saine est habituellement associée à un risque réduit de surpoids et d’obésité et aux maladies chroniques qui y sont liées. La qualité nutritive des aliments choisis est influencée par de multiples facteurs. L’environnement alimentaire à la maison peut avoir des conséquences significatives à cet égard. Les modèles actuels d’environnement alimentaire familial comportent des facteurs socioculturels, comme le style de repas familial, la fréquence de leur préparation et les aptitudes culinaires. La recherche a montré qu’une fréquence accrue de repas pris en famille était liée à une meilleure alimentation. La confiance en soi pour préparer les repas et cuisiner en général est cependant en voie de diminution. De plus, le temps consacré à la préparation des aliments a également décliné au cours de la dernière décennie.

Dans cette édition d’Equation Nutrition, la préparation des repas à la maison et la fréquence des repas pris en famille ont été examinés en lien avec la qualité de l’alimentation chez les adultes et les enfants. En particulier :

  • Wolfson et Bleich ont examiné le lien entre la fréquence de préparation des repas, la qualité de l’alimentation et l’apport calorique, ainsi qu’un éventuel impact de l’intention de maigrir.
  • Drewnowski et Monsivais ont comparé le temps consacré à préparer des repas à la maison avec la fréquence de repas pris à l’extérieur, les dépenses alimentaires et la qualité de l’alimentation chez les adultes.
  • Santiago-Torres et ses collègues ont examiné l’association entre le style de repas familiaux, la disponibilité des aliments à la maison ainsi que l’alimentation chez les parents et la qualité de l’alimentation chez les enfants Hispaniques.

Ces études apportent des arguments qui confirment bien que l’environnement alimentaire familial a une influence importante sur l’alimentation des adultes et des enfants. La fréquence des repas préparés à la maison, le temps passé à cuisiner chaque jour et la fréquence des repas pris en famille, sont tous associés de manière favorable à l’apport calorique chez les adultes et à une alimentation plus saine chez les adultes et les enfants. Ces études suggèrent qu’il faut développer un savoir-faire culinaire centré sur des préparations efficaces et peu onéreuses à base d’aliments sains. Cela représente un des ingrédients clé d’une éducation nutritionnelle, visant à améliorer la qualité de l’alimentation et à maintenir un poids sain chez les adultes et les enfants.

Sarah C. Couch
Professeur et Directeur Intérimaire du Département des Sciences de la Nutrition, Université de Cincinnati, Cincinnati OH, USA
Voir l'article suivant