N° 218 | juin 2021

Actions et interventions visant à promouvoir la consommation de fruits et légumes : Nouvelle-Zélande

Télécharger Imprimer

Créé en 2007, l’organisme 5+ A Day Charitable Trust, en Nouvelle-Zélande, s'est engagé à augmenter la consommation de fruits et légumes frais pour améliorer la santé et le bien-être de la population. Différentes stratégies sont mises en place pour relever ce défi et faire évoluer les statistiques actuelles selon lesquelles seuls 53,1% des Néo-Zélandais consomment les trois portions ou plus de légumes recommandées et 51,5% consomment les deux portions ou plus de fruits recommandées.

Le programme« Fruits et légumes à l’école »

Le programme Fruits et légumes à l’école est l’un des programmes qui a connu le plus de succès parmi les actions de 5+ A Day. Cette initiative, reconnue mondialement, vise à sensibiliser les plus jeunes aux bienfaits des fruits et légumes sur le long terme.
Financé par le ministère de la santé, le programme fournit des portions quotidiennes de fruits et légumes frais aux écoliers des régions les plus défavorisées. Manger une portion chaque jour en classe, aux côtés de leurs camarades et des enseignants, encourage les enfants à considérer les fruits et légumes comme une composante incontournable de leur alimentation.

Le programme « Fruits et légumes à l’école » couvre actuellement :

  • les 21 régions de Nouvelle-Zélande ;
  • 561 écoles (environ 25% des écoles primaires néo-zélandaises) ;
  • 124 000 enfants et membres du personnel ;
  • 27 000 000 portions de F&L frais chaque année.

L'efficacité du programme « Fruits et légumes à l’école »

Une étude indépendante menée en 2018 a documenté l’efficacité et la valeur du programme « Fruits et légumes à l’école » :

  • 83% des directeurs d'école interrogés déclarent que la santé globale de leurs élèves diminuerait sans le programme ;
  • 74% indiquent que la concentration des élèves serait moins bonne sans le programme ;
  • 80% affirment que leur école compte moins d'enfants souffrant de la faim grâce au programme ;
  • 90% des directeurs d'école rapportent que le programme a créé un sentiment d'égalité entre les élèves, quelle que soit leur situation familiale ;
  • 80% des écoles constatent une diminution de la stigmatisation grâce au programme, les enfants étant plus enclins à demander de la nourriture s'ils ont faim.

Un programme soutenu par les directeurs d'école

Selon les chefs d'établissement, l’intérêt majeur de cette initiative est de rendre accessible l’alimentation saine à tous les élèves. Les enfants ont l'occasion de goûter à plus de vingt variétés de fruits et légumes au cours de l'année scolaire, et ainsi de mieux apprécier la diversité des produits frais au fil des saisons.

« Le programme « Fruit et légumes à l’école » est une aubaine pour notre école qui fait partie des établissements situées dans une zone à faible niveau socio-économique. Les enfants l'attendent avec impatience et sans ce dispositif, je pense qu'ils ne mangeraient pas de fruits. Je serais personnellement catastrophé pour eux si ce programme exceptionnel devait s'arrêter. Il doit se poursuivre, tout particulièrement dans l’actuel contexte de crise et de perte d’emplois lié au COVID, car les parents doivent déjà réduire considérablement leurs dépenses ».

Maxine Stensness, directeur d’école, Meremere School, Auckland

Un soutien pédagogique supplémentaire

Outre la fourniture de portions quotidiennes de fruits et légumes pour améliorer la santé des enfants, le 5+ A Day Charitable Trust met à disposition des ressources en lien avec le programme scolaire, qui encouragent un mode de vie sain.
On peut citer notamment un site spécialisé www.5adayeducation.org.nz avec un large choix de documents imprimables ou numériques sur l’alimentation saine, y compris sur la culture de fruits et légumes dans son jardin.

Un lien avec la communauté

Les impacts positifs du programme « Fruits et légumes à l’école » vont au-delà du cadre scolaire : les notions inculquées aux enfants peuvent avoir une influence sur l’alimentation familiale.

« Nos élèves et leurs familles nous témoignent de la reconnaissance pour les fruits et légumes. Cela est d'autant plus vrai cette année où certaines familles ont été encore plus confrontées à des difficultés financières. Tous les fruits sont distribués quotidiennement aux enfants et s'il en reste, ils sont donnés aux élèves qui n'ont pas apporté de déjeuner, ou pour qu'ils les ramènent chez eux. »

Sarah Mirams, directrice d’école, East Tamaki School, Auckland

Une consommation de fruits et légumes plus importante chez les enfants grâce au programme "Fruits et légumes à l'école"

L'étude de 2018 a aussi recueilli l'opinion des parents dont les enfants ont bénéficié de l'initiative :

  • 76% des parents interrogés affirment que leur enfant mange plus de fruits grâce au programme ;
  • 47% font aussi état d’une augmentation de la consommation de légumes ;
  • Sept parents sur dix affirment que le programme les aide à adopter une alimentation saine à la maison.

Avec l'impact de la pandémie mondiale, l'insécurité alimentaire gagne du terrain dans le monde entier. La poursuite du programme « Fruits et légumes à l’école », avec le soutien du gouvernement, devrait continuer à avoir une influence positive sur la santé et le bien-être des jeunes pendant de nombreuses années, en les encourageant à considérer les fruits et légumes comme une composante essentielle de leur alimentation quotidienne.

Paula Dudley
5+ A Day Charitable Trust, NOUVELLE-ZELANDE
Carmel Ireland
5+ A Day Charitable Trust, NOUVELLE-ZELANDE
External Evaluation of Fruit & Vegetables in Schools 2018 Quigley and Watts Ltd
Retour Voir l'article suivant