N° 173 | mars 2017

Consommation quotidienne de fruits et légumes et diminution du risque de fragilité chez les personnes âgées

Télécharger Imprimer

La consommation de fruits et légumes à l’âge adulte est associée à une baisse du risque de diverses maladies chroniques (cardiopathies, AVC, cancers) et du risque de mortalité. Cependant, très peu d’études ont évalué les bienfaits potentiels de ces aliments chez les personnes âgées.

Dans ce contexte, l’objectif de notre étude a été d’évaluer la relation dose-réponse potentielle entre la consommation de fruits et légumes et le risque de fragilité parmi des personnes âgées vivant dans des institutions.

Un échantillon de personnes âgées issu de 3 cohortes européennes

Nous avons utilisé les données issues de 3 cohortes européennes indépendantes, à savoir:

  • la cohorte Seniors-ENRICA (n=1872),
  • la cohorte Three-City [3C] de Bordeaux (n=581),
  • la cohorte de l’Integrated Multidisciplinary Approach [AMI]) (n=473).

Nous avons réalisé des méta-analyses de ces résultats à l’aide de modèles à effets aléatoires. A la base, la consommation de fruits et légumes a été évaluée au moyen d’un historique de l’alimentation, informatisé et validé, pour la cohorte Seniors-ENRICA, et d’un questionnaire semi-quantitatif sur la fréquence de consommation des aliments pour les cohortes 3C Bordeaux et AMI.

Des critères bien définis

Les portions étaient définies ainsi : 120 g pour les fruits et 150 g pour les légumes.

La fragilité était définie par la présence d’au moins trois des cinq critères suivants :

  • épuisement,
  • faible activité physique,
  • faiblesse musculaire,
  • lenteur,
  • perte de poids involontaire.

Une relation dose-réponse inverse entre la consommation de fruits et légumes et le risque de fragilité

Nos résultats montrent une relation dose-réponse inverse entre la consommation de fruits et légumes et le risque de fragilité. Bien qu’une baisse du risque soit observée à partir de 3 portions de fruits et légumes par jour, ce lien est davantage marqué pour au moins 5 portions quotidiennes (3 portions de fruits et 2 portions de légumes). Nous avons également observé un lien inverse entre la consommation de fruits et le risque d’épuisement, de faible activité physique et de ralentissement de la marche alors que la consommation de légumes était inversement associée au risque d’épuisement et de perte de poids involontaire.

La consommation de fruits et légumes est associée à une réduction du risque de fragilité, avec un bénéfice maximal lorsque 3 portions de fruits et 2 portions de légumes sont consommées au quotidien. Par conséquent, les messages de santé publique devraient recommander aux personnes âgées de consommer au moins 3 portions de fruits et légumes par jour.


Esther García-Esquinas
Département de médecine préventive et de santé publique, Université autonome de Madrid Institut de recherche en santé, Hôpital Universitaire La Paz Centre de Recherche Biomédicale Réseau d’Epidémiologie et de Santé Publique (CIBERESP), Madrid - ESPAGNE
García-Esquinas E, Rahi B, Peres K, Colpo M, Dartigues JF, Bandinelli S, Feart C, Rodríguez-Artalejo F. Consumption of fruit and vegetables and risk of frailty: a dose-response analysis of 3 prospective cohorts of community-dwelling older adults. Am J Clin Nutr. 2016 Jul;104(1):132-42.
Retour Voir l'article suivant