N° 107 | mars 2011

Education alimentaire et coupons à valeur marchande : quel impact sur la consommation des fruits et légumes ?

Le programme WIC de suppléments alimentaires pour les femmes, les nourrissons et les jeunes enfants, financé par le Ministère de l’Agriculture Américain (USDA), fournit des aliments nutritifs, une éducation diététique et un soutien à l’allaitement maternel chez les femmes à faibles revenus, enceintes ou venant d’accoucher, et à leurs enfants jusqu’à l’âge de 5 ans. Environ la moitié des enfants américains ont bénéficié des services WIC de la naissance à l’âge de 5 ans 1. Au plan national, 9,1 millions de mères et leurs enfants ont bénéficié du programme WIC1, dont près de 1,5 millions rien qu’en Californie 2.

2009 : année historique

Le programme WIC est différent des autres programmes nutritionnels de l’USDA car seuls certains aliments spécifiques sont inclus dans les paniers alimentaires WIC. Les participants peuvent utiliser des coupons WIC ou des cartes électroniques EBT (Electronic Benefit Transfer) pour acheter ces aliments. L’année 2009 est historique : elle a marqué l’alignement du panier alimentaire WIC sur les Recommandations Nutritionnelles 2005 pour les Américains. Pour la première fois, au plan national, les fruits, les légumes et les céréales complètes ont été incluses dans le panier alimentaire WIC. Les achats de lait ont été restreints pour diminuer l’apport en matières grasses chez les mères et leurs enfants âgés de plus de 2 ans 3.

Actuellement, nous nous intéressons à l’impact des nouveaux paniers alimentaires sur les comportements alimentaires des participants WIC, en particulier en ce qui concerne les fruits et légumes.

“Il est temps d’être en bonne santé”

L’étude NEFPI s’est déroulée d’avril 2009 à avril 2010, englobant l’introduction du panier alimentaire modifié en octobre 2009. Il s’agit d’une étude “naturalistique” basée sur les comparaisons transversales des résultats d’enquêtes. La même méthodologie a été utilisée avec différents échantillons aléatoires d’environ 3000 californiens, participants WIC à trois moments différents :

  • T1 (mars 2009) : 6 mois avant la modification du panier alimentaire et avant toute information sur ces modifications ;
  • T2 (septembre 2009) : juste après une campagne d’éducation sur les nouveaux aliments WIC mais juste avant l’introduction du nouveau panier alimentaire.
  • T3 (mars 2010) : 6 mois après l’introduction du nouveau panier alimentaire.

Des séances d’éducation nutritionnelles, intitulées “Il est temps d’être en bonne santé”, centrées sur les fruits et légumes ont été organisées avec tous les participants WIC entre avril et mai 2009. Ces séances transmettaient deux messages :

  • manger un « arc-en-ciel » de fruits et légumes
  • manger plus d’aliments “courants” (surtout des fruits et légumes) et moins d’aliments “ occasionnels”.

Evaluer les résultats à 6 mois

Le contenu avait été conçu spécifiquement pour la population WIC californienne (Latino à plus de 75%). Aux trois moments, la consommation de fruits et légumes a été évaluée de deux manières :

  • la fréquence rapportée de la consommation de la semaine précédente
  • les modifications rapportées de la consommation du participant et de sa famille par rapport à la consommation des 6 mois précédents.

La fréquence de la consommation de la semaine précédente était évaluée séparément pour les fruits et légumes (les réponses variant entre 0, 1-2, 3-4 et 5-6 fois par semaine et 1, 2, 3 et 4+ fois par jour). Quant aux modifications par rapport à il y a 6 mois , les réponses étaient : plus, moins ou à peu près la même.

Un impact positif sur la consommation des fruits et légumes

Si la fréquence moyenne de consommation de fruits et légumes par les participants durant la semaine précédente n’a pas augmenté après la campagne d’éducation, en revanche elle a augmenté de manière significative après l’introduction des nouveaux paniers alimentaires La proportion de participants ayant répondu que leur famille mangeait plus de fruits et plus de légumes par rapport aux 6 mois précédents a également augmenté de manière significative après l’introduction du nouveau panier alimentaire (53 vs 50,2% pour les fruits (p<0,05) et 44,1 vs, 39,3% pour les légumes(p<0,001)).

Les participants ont également signalé qu’ils mangaient significativement plus de fruits après la campagne d‘éducation seule (50,2 vs, 42,8%, p<0,001).

Les résultats de cette étude (publiés dans le Journal of Nutrition Education and Behavior 4) suggèrent que les modifications du panier alimentaire WIC ont eu un impact positif sur la consommation des fruits et légumes des participants.

Education pour les fruits, aides financières pour les légumes ?

Ainsi, distribuer des coupons pour les fruits et légumes semble augmenter de manière significative leur consommation chez les participants (avec, peut-être, une plus grande influence sur la consommation de légumes). L’impact de l’éducation nutritionnelle seule sur la consommation de fruits est également important.

D’autres études sont nécessaires… Il se peut que la consommation de fruits soit plus facilement influencée par l’éducation nutritionnelle, alors que des incitations monétaires seraient nécessaires pour augmenter la consommation de légumes…

En tout cas, la bonne nouvelle est que les nouveaux paniers alimentaires WIC proposant des fruits et et légumes ont clairement eu un impact positif sur l’alimentation des participants.

Shannon E. Whaley
Programme PHFE WIC
Lorrene D. Ritchie
Centre Dr. Robert C. & Veronica Atkins pour le Poids et la Santé, UC Berkeley
Nancy Crocker
Programme WIC de Californie – Etats-Unis
  1. Oliveira V, Frazao E, The WIC Program: Background, Trends, and Economic Issues, 2009 Edition, Economic Research Report No, 73, U,S, Department of Agriculture, Economic Research Service, April 2009,
  2. California WIC Association, WIC Facts & Figures, Available at: http://calwic.org/facts.aspx, Accessed January 2011,
  3. DiSogra C, Hudes M, California Fruit & Vegetable Intake Calibration Study, Award No, 99-86877, Cancer Research Program, California Department of Health Services, August 9, 2005,
  4. Ritchie LD, Whaley SE, Spector P, Gomez J, Crawford, PB, Favorable Impact of Nutrition Education on California WIC Participants, Journal of Nutrition Education and Behavior, 42, S2-10
Retour Voir l'article suivant