N° 124 | octobre 2012

Modification des paniers alimentaires WIC : un impact positif sur l’accès aux aliments sains

Télécharger Imprimer

Les nouveaux paniers alimentaires WIC

Le programme WIC de supplémentation nutritionnelle pour les femmes, les nouveau-nés et les enfants, propose des "aliments sains" (sous forme de paniers alimentaires WIC), de l’éducation nutritionnelle et des soins. Environ 50% des nouveau-nés, 25% des enfants de moins de 5 ans, 29% des femmes enceintes et 26% des femmes venant d’accoucher, ont bénéficié de ce programme.

Par sa portée et son impact ciblé sur les enfants à haut risque, le programme WIC peut potentiellement intervenir de manière précoce pour prévenir la prise de poids excessive chez les enfants de familles à faibles niveaux de revenus. Suivant les recommandations de l’Institut de Médecine, le Ministère Américain de l’Agriculture - le USDA (United States Department of Agriculture) - a récemment modifié les paniers alimentaires WIC, avec des aliments répondant mieux aux recommandations nutritionnelles, afin de promouvoir un poids sain chez les participants. Les modifications principales concernaient des bons d’achat pour les fruits et les légumes, des céréales complètes, des produits laitiers écrémés et des jus de fruits en quantités réduites. Cette modification des paniers alimentaires WIC est la plus importante depuis le début du programme, en 1972. Elle a été l’occasion d'évaluer l’impact de la politique d’assistance alimentaire sur la qualité de l’alimentation chez les enfants de familles à faibles niveaux de revenus.

L’étude du Connecticut : tester l'impact des modifications WIC

Les politiques de santé publique s’intéressent de près à l’influence des modifications des paniers alimentaires WIC sur l’accès aux aliments sains chez les populations à faibles revenus. Cette étude a été conçue pour mesurer l’impact de ces modifications sur la disponibilité d’aliments sains dans les magasins d’alimentation et les supérettes, dans l’Etat du Connecticut aux Etats-Unis. Cinq villes ont été sélectionnées pour représenter des communautés avec différents niveaux de revenus et densités de magasins d’alimentation. Tous les magasins d’alimentation de ces communautés ont été inclus dans l'étude. Un inventaire systématique de 252 magasins d’alimentation et supérettes indépendants a été effectué avant et après la mise en oeuvre des modifications du panier alimentaire WIC (printemps 2009 et printemps 2010). Des évaluateurs, formés à l’usage d’un outil d’inventaire standard, ont évalué la disponibilité des aliments, leur prix, leur variété et leur qualité.

Les 65 produits listés comprenaient : le lait de vache, les fruits et légumes frais/en conserve/congelés, les jus de fruits, le pain, les céréales, les aliments pour bébés, le tofu, le lait de soja, le riz, les oeufs, le beurre de cacahuète, les haricots secs, le fromage et le poisson en conserve.

Les modifications de disponibilité, de variété, de prix et de qualité ont été intégrées dans un score composite, représentant une "offre d’aliments sains". Ce score accordait plus d’importance à la disponibilité et la variété des céréales complètes, des fruits et des légumes. On a également accordé plus de poids aux fruits et légumes frais par rapport aux aliments en conserve ou congelés, car le manque de produits frais représente un problème courant dans les supérettes.

Les moyens utilisés

L’impact des modifications du panier alimentaire WIC a été mesuré par les changements des scores dans tous les magasins (participants ou non au programme WIC). Les différences au niveau des revenus de chaque quartier ont été prises en compte. Un modèle linéaire, randomisé à trois niveaux, a été utilisé pour évaluer l’impact des modifications WIC sur les scores d’offres d’aliments sains. Ce modèle a été ajusté selon la taille du magasin, sa participation ou non au programme d’assistance par supplément alimentaire SNAP (Supplemental Nutrition Assistance Program) et au programme WIC, l’environnement alimentaire autour de chaque magasin, y compris la proximité d’un supermarché, la densité de la population, les données du dernier recensement sur les revenus des ménages et la présence d’établissements de restauration rapide.

Les améliorations les plus importantes ont été notées dans les quartiers peu desservis

Dans l’Etat du Connecticut, la mise en place des paniers alimentaires WIC modifiés a entraîné une augmentation significative de l’offre d’aliments sains, comme les céréales complètes, les fruits et les légumes, et ce, non seulement dans les magasins WIC mais également dans les magasins non participants. L’augmentation du score composite de l’offre d’aliments sains variait entre 16% dans les magasins WIC des quartiers à revenus plus élevés et 39% dans des quartiers à plus faibles revenus. Les améliorations les plus importantes ont été notées dans les quartiers peu desservis, ce qui représente un changement bénéfique et être un pas en avant vers la réduction des disparités au niveau de l’accès aux aliments entre communautés.

De nombreux aliments sains (fruits et légumes compris) étaient rendus plus accessibles suite aux modifications WIC, mais les progrès les plus importants ont touché les produits à base de céréales complètes. Les modifications du panier alimentaire ont également favorisé l’accès à de nouveaux aliments dans l’approvisionnement de tous les magasins. Ce changement est apparu peu après la mise en oeuvre des modifications WIC (6-7 mois), ce qui suggère que les magasins WIC ont rapidement trouvé des sources d’approvisionnement de nouveaux produits sains en fonction des nouvelles exigences.

Si l’expérience du Connecticut est représentative de celles des autres Etats, une politique alimentaire nationale pour promouvoir les aliments sains et exiger des modifications dans les magasins pourrait contribuer à améliorer l’environnement alimentaire local, dont pourraient bénéficier les participants au programme, aussi bien que les non participants. Elle pourrait intervenir sans une augmentation des coûts pour le contribuable, car les modifications du panier alimentaire ont été conçues pour ne pas engendrer de coûts supplémentaires.

Tatiana Andreyeva
Université du Connecticut Centre Rudd pour la Politique Alimentaire et l’Obésité, USA
Andreyeva T, Luedicke J, Middleton AE, Long MW, Schwartz MB. Positive influence of the revised Special Supplemental Nutrition Program for Women, Infants and Children food packages on access to healthy foods. Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics 2012: 112:850-858.
Retour Voir l'article suivant