N° 219 | juillet 2021

Techniques de changement de comportement associées à la mise en œuvre de politiques nutritionnelles dans les cantines scolaires

Télécharger Imprimer

La mise en œuvre de recommandations nutritionnelles dans les écoles est une stratégie de santé publique recommandée pour améliorer l’alimentation des enfants. De nombreuses politiques scolaires sont mises en place pour mettre à disposition des produits et boissons plus sains. Cependant, peu d'écoles les appliquent de manière cohérente. Si les interventions combinant plusieurs stratégies (outils, réunions et visites de sensibilisation, etc.) sont efficaces pour aider les écoles à mettre en œuvre des politiques nutritionnelles, on ne sait pas encore quelles composantes spécifiques sont les plus efficaces.

La politique « Fresh Tastes @ School » (politique de promotion d'une alimentation saine saine dans les cantines) est obligatoire pour toutes les écoles publiques de Nouvelle-Galles du Sud en Australie. Elle encourage la fourniture de produits respectant les recommandations nutritionnelles. Les écoles sont tenues de supprimer de la vente régulière de tous les produits « rouges » (pauvres en nutriments et à haute teneur énergétique comme les confiseries, produits frits et glaces, etc.) ou « interdits » (boissons sucrées) et de promouvoir la présence d'aliments « verts » dans au moins 50% du menu.

Cette étude évalue l’association des techniques de changement de comportement (TCC) ciblant les gestionnaires de cantine à la mise en œuvre de la politique « Fresh Tastes @ School » dans 199 écoles primaires. 19 techniques de changement de comportement ont été évaluées à travers diverses stratégies (Tableau 1). Une analyse statistique a permis d’identifier les techniques associées à l'augmentation des aliments «plus sains » et à la réduction des aliments « malsains ».

Tableau 1 : Exemples de techniques de changement de comportement intégrées dans les interventions.

Technique de changement de comportement Exemples
1. Définition des objectifs de comportement Les gestionnaires des cantines ont été aidés à définir des objectifs pour renforcer la mise en œuvre de la politique.
2. Résolution de problèmes Les responsables du projet ont aidé les gestionnaires de cantine dans l'analyse et la résolution du  problème en abordant les obstacles éventuels.
3. Planification d’actions Les chargés de projet ont aidé les gestionnaires de cantine à élaborer des plans spécifiques (précisant la fréquence, la durée et l'intensité des actions).
4. Révision des objectifs de comportement Un retour d'information sur la mise en œuvre de la politique a été fourni aux écoles pour les aider à revoir les objectifs et les stratégies.
5. Écart entre le comportement et l’objectif Des écarts entre le comportement et l'objectif de mise en œuvre de la politique ont été mis en évidence.
6. Retour d'information sur le comportement Un retour d'information a été fourni quant au comportement de mise en œuvre.
7. Auto-contrôle du comportement Un retour d'information a été assuré jusqu'à 4 fois/ an pour assurer un meilleur suivi.
8. Retour d'information sur les résultats du comportement Les responsables du projet ont exploré l'impact des changements sur d'autres aspects de l'environnement nutritionnel des écoles et ont fourni ce retour d'information aux gestionnaires de cantines.
9. Soutien social Le soutien et les réactions des parents, des directeurs d'école et d'autres membres de la communauté scolaire ont été sollicités par des approches de marketing et lors des processus de consensus.
10. Instructions sur les modalités Un plan de mise en œuvre a été élaboré avec des ressources et des instructions spécifiques sur la manière de soutenir la mise en œuvre de la politique.
11. Informations sur le contexte antérieur Le responsable de projet a étudié les barrières et leviers pour la mise en œuvre de la politique.
12. Informations sur les conséquences sociales et environnementales Des informations (écrites et orales) ont été fournies sur les conséquences liées à la non-mise en œuvre de la politique et à une mauvaise alimentation chez les enfants.
13. Démonstration du comportement Des exemples de menus ainsi que des études de cas de mises en œuvre réussies ont été remis aux gestionnaires de cantine.
14. Comparaison sociale Le retour d'information a permis une évaluation comparative de la mise en œuvre de la politique dans chaque école.
15. Informations sur l’adhésion des autres Les réactions des autres membres de la communauté scolaire (parents et directeurs d'école) ont été sollicitées et communiquées aux gestionnaires de cantine.
16. Pratique comportementale Les responsables de projet ont aidé les gestionnaires de cantine à lire les informations nutritionnelles des produits et à les classer selon les catégories défi nies par la politique (vert ou rouge).
17. Récompense matérielle Les écoles ont reçu du matériel de cuisine pour participer aux stratégies d'intervention.
18. Récompense non spécifique Les écoles ont reçu un certificat de conformité attestant de leur respect des exigences de la politique.
19. Intégration d'objets dans l'environnement Des affiches décrivant la classification des aliments et sur la politique de restauration scolaire ont été placées dans les zones de préparation des aliments.

Les techniques de changement de comportement sont significativement liées à l'absence de produits « rouges » ou « interdits » et à la présence de plus de 50% de produits « verts » dans le menu

Les technique de changement de comportement les plus efficaces associées à l'absence d'articles « rouges » ou « interdits » sont : « résolution de problèmes », « définition d'objectifs » et « révision des objectifs de comportement ». Pour obtenir majoritairement des produits plus sains (« verts »), les techniques basées sur la « résolution de problèmes », les «instructions sur les modalités » et la « démonstration du comportement » sont les plus efficaces, tandis que les techniques de « comparaison sociale » et d’« écart entre le comportement réel et les objectifs » ont une relation négative avec le résultat.

En conclusion, les stratégies d'intervention qui intègrent les techniques de « résolution de problèmes » et de « planification d'actions » peuvent être les plus utiles pour aider les écoles à mettre en œuvre des politiques de cantines saines. Ces techniques ciblent les principaux obstacles recensés à l’adoption de ce type de politique et pourraient être instaurées à travers diverses stratégies de soutien. Cette étude souligne la nécessité de prendre en compte un certain nombre de techniques de changement de comportement en rapport avec le retour d'information et précise les efforts futurs pour améliorer la mise en œuvre des politiques nutritionnelles en milieu scolaire.

Sze Lin Yoong
Priority Research Centre for Health Behavior, University of Newcastle, AUSTRALIE
Luke Wolfenden
Swinburne University of Technology, AUSTRALIE
D'après : Yoong SL, et al. An exploratory analysis to identify behavior change techniques of implementation interventions associated with the implementation of healthy canteen policies. Transl Behav Med. 5 mai 2021.
Retour Voir l'article suivant