N° 77 | mai 2008

Fruits et légumes plus accessibles

Télécharger Imprimer

Édito

Favoriser l’accessibilité des enfants aux fruits et légumes : l’Europe se mobilise

Si les messages nutritionnels tels que “manger 5 fruits et légumes par jour” sont connus de tous, la consommation de fruits et légumes frais ne s’accroît pas pour autant. En France, les jeunes générations dépensent quatre fois moins que leurs grands parents en achat de fruits. Il s’agit donc de mieux comprendre les facteurs qui agissent sur le comportement des jeunes enfants et des adolescents et d’en tirer les enseignements pour la mise en place d’actions plus efficaces.

Pour améliorer l’accessibilité aux fruits et légumes, il faut agir sur : l’attractivité, la proximité, la qualité, la praticité, la diversité des points de vente, la disponibilité, l’innovation. Il faut aussi mettre en avant la facilité et le plaisir de consommer des fruits et légumes, valoriser leur image, éveiller les sens et le goût.

Dans ce nouveau numéro d’Equation Nutrition, vous pourrez lire les travaux de scientifiques qui se sont penchés sur le lien entre la consommation de fruits et légumes d’enfants ou d’adolescents et leur environnement (disponibilité des fruits et légumes à la maison, distance de la maison à un magasin d’alimentation, présence d’une personne qui cuisine à la maison…).

Pour la rentrée scolaire 2009, la Commissaire européenne à l’agriculture a souhaité lancer un programme de distribution de fruits à l’école. La France soutiendra cette position pendant sa présidence du Conseil de l’Union. Elle insistera sur la qualité des fruits, leur présentation qui doit être ludique et interactive. Il s’agit de donner aux jeunes du goût et de l’appétit pour les fruits, de les accompagner dans la découverte du produit qu’ils ont entre les mains et de lutter contre la peur et le rejet de la nouveauté.

Laure Souliac
Chef du breau de la nutrition et de la valorisation de la qualité des aliments Ministère de l'agriculture et de la pêche - France
Voir l'article suivant