N° 140 | mars 2014

Impact des préférences personnelles et motivations sur la consommation de fruits et légumes chez les participants du programme WIC d’Atlanta

Télécharger Imprimer

Notre objectif principal était d’examiner les relations entre facteurs psychosociaux (préférences personnelles et motivation des comportements alimentaires sains) et consommation de fruits et légumes (F&L) par les femmes et leurs enfants participant au programme WIC dans la zone métropolitaine d’Atlanta. Ces facteurs sociodémographiques ont été analysés en tant que facteurs confondants dans les liens avec la consommation de F&L. Comprendre les préférences personnelles et les motivations permettrait d’améliorer l’efficacité du plan d’éducation nutritionnelle pour augmenter la consommation de F&L du programme WIC 1.

Les participants ont été sélectionnés par deux agences WIC d’Atlanta et interrogés entre avril et octobre 2009. Les 249 participants répondaient aux critères suivants :

  • Agés d’au moins 18 ans ;
  • De langue anglaise ;
  • Recevant des tickets dans une clinique WIC ;
  • Ayant au moins un enfant ayant reçu des tickets WIC entre 1 et 5 ans ;
  • Ayant reçu des tickets WIC au moment de l’entretien.

Estimation de la consommation de F&L, facteurs psychologiques et sociodémographiques

A l’entretien initial, 6 questions ont été posées concernant la consommation de F&L de la mère et de son enfant le plus âgé. Elles englobaient la consommation quotidienne ou hebdomadaire de 6 catégories différentes de F&L : jus de fruits, fruits, salade verte, pommes de terre (à l’exclusion des frites), carottes et autres légumes.

Les facteurs psychosociaux de notre étude se focalisaient sur les préférences personnelles et les facteurs de motivation de la consommation de F&L des participants. Au total 8 types de préférences personnelles et de motivation ont été évalués (Tableau 1) selon 3 réponses possibles : ‘‘Pas d’accord’’, ‘‘D’accord’’ et ‘‘Neutre.’’ Sept variables sociodémographiques ont été identifiées (Tableau 1).

Catégories de F&L les plus consommées : jus de fruits et fruits

Chez les mères et leurs enfants, la consommation moyenne la plus élevée concernait les jus de fruits et les fruits. Les carottes, les pommes de terre et la salade verte étaient les catégories les moins consommés (Tableau 2).

Cette répartition de consommation est importante pour développer de nouvelles initiatives WIC centrées sur les F&L. Fruits frais et légumes à feuilles vertes sont fortement recommandés dans une alimentation saine 2. La consommation de jus de fruits a été critiquée à cause de leur forte teneur en sucres, souvent sans bénéfices nutritionnels 3,4. De nouvelles études sur la consommation de F&L seraient nécessaires pour développer des programmes éducatifs et ajuster les nouvelles initiatives WIC pour une alimentation plus saine.

Une différence entre la perception de consommation et la consommation réelle de fruits et légumes

La consommation quotidienne moyenne totale des F&L chez les mères était de 3,92 portions et de 5,25 portions chez l’enfant le plus âgé.

L’analyse de la perception de la consommation des F&L a montré que la majorité des mères participant à cette étude croyaient « qu’elles consommaient assez de F&L ». Cependant, seulement 28% des mères (et 44% de leurs enfants les plus âgés) atteignaient les niveaux recommandés de 5 portions de F&L par jour.

Deux difficultés pour les mères : le manque de savoir culinaire et la courte conservation des F&L

Les caractéristiques démographiques ne différaient pas significativement selon la consommation F&L. Cependant, ceux qui n’atteignaient pas le niveau recommandé montraient un plus fort pourcentage de problèmes économiques.

Des 15 variables indépendantes, seules 3 ont montré des différences significatives entre les mères qui atteignaient les recommandations et celles qui ne le faisaient pas :

  • « Consomme déjà beaucoup de F&L » (P=0,04)
  • « Les fruits et légumes se gâtent avant que je puisse les consommer » (P=0,02)
  • « Ne sais pas comment préparer la majorité des F&L » (P=0,04). Cet item concorde avec les résultats d’une étude précédente montrant que les bénéficiaires WIC passent peu de temps à cuisiner, utilisent rarement des recettes et ne préparent des vrais repas que les weekends 5.

Chez les enfants, seulement 2 variables de consommation F&L avaient un résultat significatif :

  • « Consomme déjà assez de F&L » (P=0,04)
  • « Problèmes d’argent » (P=0,02). Chez les enfants, seulement 2 variables de consommation

F&L avaient un résultat significatif :

  • « Consomme déjà assez de F&L » (P=0,04)
  • « Problèmes d’argent » (P=0,02).
    Puisque le stockage et la préparation des aliments sont associés au respect des critères de consommation F&L, les programmes d’éducation et de recherche devraient à l’avenir proposer des ateliers culinaires pour se focaliser sur l’apprentissage des recettes.
David Y. Chen
Soins aux Enfants d’Atlanta, Ecole Rollins de Santé Publique, Université Emory, Atlanta, Georgie, ETATS-UNIS
Julie A. Gazmararian
Département d’Epidémiologie, Ecole Rollins de Santé Publique, Université Emory, Atlanta, Georgie, ETATS-UNIS
Chen DY, Gazmararian JA. Impact of Personal Preference and Motivation on Fruit and Vegetable Consumption of WIC-Participating Mothers and Children in Atlanta, GA. J Nutr Educ Behav. 2014 Jan;46(1):62-7. doi: 10.1016/j.jneb.2013.03.001. Epub 2013 Nov 13.
  1. Kant AK. Dietary patterns and health outcomes. J Am Diet Assoc. 2004;104: 615-635.
  2. Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Eat a colorful variety of fruits and vegetables everyday for better health. In: U.S Department of Health and Human Services, ed. Fruits & Veggies Matter; 2011.
  3. Yeh MC, Ickes SB, Lowenstein LM, et al. Understanding barriers and facilitators of fruit and vegetable consumption among a diverse multi-ethnic population in the USA. Health Promot Int. 2008;23:42-51.
  4. United States Department of Agriculture. Choose my plate: vegetables. http://www. choosemyplate.gov/foodgroups/ vegetables.html. Accessed December 17, 2013.
  5. Treiman K, Freimuth V, Damron D, et al. Attitudes and behaviors related to fruits and vegetables among lowincome women in the WIC program. J Nutr Educ Behav. 1996;28: 149- 156.
Retour Voir l'article suivant