N° 80 | septembre 2008

Le Jury des Parents : une approche pour prévenir l’obésité en Australie

Télécharger Imprimer

En Australie, certains acteurs locaux se sont regroupés pour fonder un programme innovant dans la prévention de l’obésité : le Jury des Parents. C’est un programme de lobby non-gouvernemental où les parents peuvent donner leur avis sur l’impact de l’environnement nutritionnel et sportif sur leurs enfants et promouvoir, tous ensemble, leur amélioration.

De l’activisme local en action

Contrairement aux programmes centrés sur l’éducation et la promotion de la santé au niveau de l’individu, le Jury des Parents se concentre avant tout sur des questions qui se posent “en amont”. Objectif : faire avancer les politiques et les problèmes qui ont un impact sur un environnement de plus en plus obésogène. C’est de l’activisme local en action. A titre d’exemple, les parents peuvent ainsi participer à un sondage par Internet sur la nécessité d’imposer des caisses de supermarché dépourvues de confiseries et de friandises à faible valeur nutritionnelle. Les avis des parents sont regroupés dans un communiqué de presse et utilisés pour informer les grandes chaînes de supermarchés de l’existence d’un soutien parental visant à un environnement plus favorable lors des visites au supermarché.

3300 parents mobilisés

Le Jury des Parents (www.parentsjury.org.au) a été fondé en août 2004 avec seulement 12 membres. Actuellement, il en compte plus de 3300 dans toute l’Australie ! Beau succès. Il est aujourd’hui constitué d’un réseau électronique à faible coût, ce qui accélère les enquêtes et mobilise rapidement les parents qui en font partie. L’argent étant le nerf de la guerre, ce programme est soutenu financièrement par divers organismes comme : le Conseil Australien du Cancer, Diabète Australie, les Sociétés Australienne et Néo-Zélandaise de l’Obésité et VicHealth.

Des objectifs précis

Le Jury des Parents mène ses campagnes de promotions de différentes manières :

  • Promotion dans les médias
  • Envoi de délégations sur place et de dossiers aux décideurs clés (membres de l’administration, du Parlement, de l’industrie agroalimentaire…).
  • Enfin, outils de promotion et kits sont disponibles sur le site pour que les parents deviennent de véritables “champions locaux”.

Le Jury des Parents se concentre sur :

  1. La création d’un environnement alimentaire sain dans les écoles.
  2. La réduction de la publicité alimentaire à destination des enfants (publicité télévisuelle, sponsoring, sites internet qui présentent des aliments à faible valeur nutritionnelle).
  3. Les moyens de faciliter l’accès des enfants aux activités physiques : transport actif à l’école, activité physique scolaire et sports après l’école.
  4. La réduction du nombre de caisses de supermarché offrant sucreries, snacks et boissons sucrées.

Une campagne victorieuse contre les spots télé

Une des campagnes les plus réussies du Jury des Parents a été le “Prix Annuel de Publicité pour les Aliments à la Télé”.

Les parents ont nominé les publicités dans les catégories suivantes :

Le Prix « Casse Pieds » (publicité qui utilise des cadeaux ou des personnages de dessins animés pour encourager les enfants à assaillir leurs parents pour qu’ils achètent le produit)

Le Prix “Rideau de Fumée et Miroirs” (désignant un spot publicitaire qui ne dit pas toute la vérité, p ex.. allégations de richesse en vitamines, en omettant de préciser que le produit a une forte teneur en sucres…)

Le Prix des Parents pour la publicité d’aliments “sains”.

Parmi les derniers lauréats de ces prix, on trouve ainsi :

  • Prix Rideau de Fumée et Miroirs : les Coco Pops de Kellogg’s, pour leur publicité vantant leur teneur en vitamines et en minéraux sans préciser la haute teneur en sucre et faible teneur en fibres du produit.
  • Prix “Casse Pieds” gagné ces trois dernières années par… McDonald’s, pour ses campagnes publicitaires répétées des Happy Meals (menus enfants), offrant un jouet en cadeau.
  • Prix des Parents, attribué aux campagnes gouvernementales pour la promotion des fruits et légumes et des céréales riches en fibres, campagnes mettant en scène les vedettes sportives pour promouvoir des petits déjeuners sains.

Une couverture médiatique importante

Tous ces prix ont bénéficié d’une couverture médiatique importante, ce qui a eu le mérite de soulever la question du problème du marketing alimentaire destiné aux enfants, et d’envoyer aux décideurs un signal fort sur les nécessités de politiques de réglementations à ce sujet.

Cette année, de nouvelles catégories de prix ont été proposées pour récompenser des campagnes publicitaires dans différents médias, tels la télévision, les promotions en magasin, les sites internet, les jeux publicitaires et le marketing viral. Ces nouveaux prix s’appellent (entre autres), le Prix du Gros Dur de l’Ecole, pour souligner les partenariats marketing inappropriés dans les écoles et le prix du Hacker Techno pour une campagne de marketing alimentaire par internet…

Les parents peuvent être formés à la communication aux médias. Ainsi, ils peuvent devenir de véritables porte-paroles dans tous les domaines médiatiques.

Des “champions locaux”

Le Jury des Parents possède un site web interactif, où les parents peuvent s’informer sur les dernières campagnes et trouver les moyens de s’y impliquer. Ce site contient également une palette d’outils de promotion pour aider les parents à devenir des “champions locaux” dans leur communauté. Ces kits contiennent également des exemples de correspondance pour que les parents puissent mener des actions personnelles. Ainsi, des parents peuvent écrire au directeur d’un établissement scolaire pour recommander l’instauration d’une politique alimentaire saine à la cantine et au voisinage de l’école.

Kathy Chapman
Conseil du Cancer, New South Wales, Sydney, AUSTRALIE
Justine Hodge
Jury des Parents, Diabète Australie
Retour Voir l'article suivant