N° 65 | mars 2007

Un triple problème

L’obésité pose un problème individuel, collectif et politique. Individuel, parce qu’elle altère la qualité de vie et la santé des patients qui en sont atteints. Collectif, parce qu’elle est en constante progression, en particulier chez les enfants et dans les classes sociales les plus défavorisées. Politique enfin, parce que devant une telle déferlante, il est du devoir des pouvoirs publics de se mobiliser pour tenter de la freiner…. De nombreux travaux convergent pour mettre en avant le rôle des facteurs économiques (diminution du coût des aliments, hausse du coût de l’activité physique) dans le développement de l’obésité. En matière de prévention, l’information ne suffit pas. Il faut également faciliter l’accès économique à des choix alimentaires favorables à la santé. Taxer les aliments trop denses en énergie est une approche qui a été privilégiée. Autre alternative, les politiques de subvention des aliments de faible densité énergétique suscitent un intérêt croissant. Elles pourraient se révéler tout aussi efficaces, sinon plus, que la taxation… Dans cette perspective, il est logique que les fruits et légumes soient désormais au cœur du débat sur la prévention de l’obésité… et que ce numéro spécial d’Equation Nutrition soit consacré à ce sujet.

Andrée Girault
Présidente d’honneur du Comité Nutrition Santé d’Aprifel
Retour Voir l'article suivant