N° 135 | octobre 2013

« Les facteurs de risques comportementaux chez les adolescents »

Télécharger Imprimer

Édito

L’adolescence est une période critique pour la croissance et le développement. Traditionnellement, les adolescents ont une mauvaise alimentation et un faible niveau d’activité physique, tous deux associés à des risques accrus de surpoids et d’obésité et à d’autres problèmes de santé durant l’adolescence et à l’âge adulte. Des comportements sains mis en place à l’adolescence devraient permettre de les conserver toute la vie et de prévenir les maladies chroniques.

Les articles présentés dans ce numéro offrent des perspectives importantes sur l’état actuel des comportements de santé chez les jeunes Européens et Brésiliens. Les articles de Barbosa Filho et Santaliestra-Pasias soulignent bien les associations qui existent entre les comportements malsains: les adolescents qui ont une forte sédentarité rapportent également une moindre consommation de fruits et légumes. Malgré cela, l’équipe de Barbosa Filho relève que les consommations de fruits et légumes sont plus élevées que prévu et Levin rapporte que la prévalence des comportements sains serait en voie d’amélioration chez certains adolescents.

Cependant, il faut encore faire une promotion active des comportements sains durant cette période critique de la vie. Levin et ses collègues ont noté la persistance des inégalités en matière de santé par rapport à ces comportements: les adolescents issus de milieux aisés ont tendance à rapporter les comportements les plus sains au fil du temps. Ces auteurs plaident pour des interventions ciblées sur les jeunes les plus vulnérables. Des actions de santé publique sont nécessaires pour créer un environnement où les choix alimentaires sains deviennent plus simples. De tels programmes devraient aborder l’alimentation et l’activité physique comme un tout.

Meg Bruening
Université de l'Etat d’Arizona, Ecole de Nutrition et de Promotion de la Santé - USA
Voir l'article suivant