N° 90 | septembre 2009

La consommation de fruits & légumes dans le monde

Télécharger Imprimer

Édito

Une pièce essentielle du puzzle de la santé publique

Le Rapport 2003 de l’Organisation Mondiale de la Santé a souligné que la consommation de fruits et légumes (F&L) était l’un des 10 facteurs les plus importants pour la prévention des maladies. Si cela n’est pas encore suffisant pour attirer l’attention, mentionner que ce sont 2,7 millions de vies humaines qui pourraient être sauvées chaque année au moyen d’une consommation suffisante de F&L devrait l’être… Est ce vraiment le cas ?

En réalité, partout dans le monde, différents facteurs ont une influence sur la santé : les modes de vie et les habitudes alimentaires actuelles, les emplois sédentaires, des environnements de travail modifiés et bien d’autres facteurs augmentent les risques de maladies chroniques.

Consommer les niveaux recommandés de F&L est une manière universelle, relativement simple et efficace, de contribuer à réduire l’impact de graves problèmes de santé qui sont accessibles à la prévention.

A travers “Equation Nutrition – IFAVA”, l’Alliance Internationale des Fruits & Légumes s’implique activement dans l’amélioration de la santé par la consommation globale de F&L. Si la relation entre cette consommation et l’amélioration de la santé repose sur des bases scientifiques reconnues, il nous faut sans doute mieux comprendre les bases des comportements alimentaires actuels, afin de les modifier et de changer sur le long terme nos habitudes de consommation.

Divers articles présentés ici illustrent le besoin d’étudier pourquoi la consommation actuelle de F&L n’est pas à la hauteur de leurs bénéfices pour la santé.

Parents, scientifiques, professionnels de santé du secteur public et privé, organisations de producteurs et d’autres institutions sont tous convaincus des bénéfices des F&L pour la santé. Alors pourquoi leur consommation n’est elle pas plus importante ? Comprendre les facteurs qui motivent les consommateurs est une pièce essentielle de cet important puzzle de santé publique.

Chris Rowley
Co-président d’IFAVA - Coordinateur de “Horticulture Australia Limited Health Initiative”
Voir l'article suivant