N° 169 | novembre 2016

Introduction

Télécharger Imprimer

“Entre le dire et le faire… il y a la mer”*

Pas facile de changer des comportements… Aprifel en sait quelque chose, comme nous le
rappelle aujourd’hui notre directeur, Laurent Damiens… 1981-2007. Il aura fallu plus de
vingt ans pour faire prendre conscience aux français de la nécessité d’augmenter leur
consommation de fruits et légumes. En termes d’image, c’est une réussite. Les fruits et
légumes sont aujourd’hui perçus à la fois comme des vecteurs de santé (le long et patient
travail du comité scientifique y est pour beaucoup) et de plaisir – ce qui n’est pas incompatible !
Faut-il encore passer à l’acte… Les spécialistes du changement savent que la motivation est
essentielle et qu’elle suit une progression bien définie. Avant d’adopter un nouveau
comportement, on y pense, on s’y prépare, on agit et enfin on tente de le maintenir… En ce
qui concerne les fruits et légumes, cette spirale vertueuse est déjà bien avancée. Deux français
sur trois savent aujourd’hui qu’il faut consommer 5 à 10 fruits et légumes par jour. Soit. Mais
il ne suffit pas de le savoir ou de le dire pour le faire…. La “stratégie des nombres” a vécu.
Nous sommes entrés dans l’ère de la pratique. Il faut à présent lever de nouvelles barrières,
bousculer des inerties, vaincre des résistances. Souhaitons que “la moitié de l’assiette en fruits
et légumes” soit un nouveau succès.

Thierry Gibault
Nutritionniste, endocrinologue, Paris - FRANCE
Retour Voir l'article suivant