N° 88 | juin 2009

Comment augmenter la consommation de fruits & légumes à l’école ?

Édito

Il est clairement établi aujourd’hui qu’une consommation insuffisante de fruits et légumes (F&L) est associée à un risque accru de maladies chroniques, comme l’obésité. Les efforts de prévention doivent passer par des interventions précoces pour accroître la consommation de F&L chez les enfants. Plusieurs études internationales ont montré l’importance d’interventions scolaires précoces chez l’enfant et suggéré que dans ce domaine, l’école et la maison jouent un rôle complémentaire.

La question à se poser à présent est : “De quelle façon l’école peut elle améliorer la consommation de fruits et légumes chez les enfants ?”.

C’est pourquoi, diverses initiatives se sont développées au niveau international. Elles portent sur trois types d’expériences :

    1. accroître la disponibilité des F&L dans les cantines scolaires, à l’image du programme “Farm to school” au Michigan, ou par le biais de distributeurs.
    2. Organiser des activités de jardinage au sein des écoles.
    3. Proposer un fruit ou un légume, lors des collations, expérience suivie notamment au Danemark et en Norvège. Dans cette optique, en 2008, le ministère français de l’agriculture en a fait un des chantiers prioritaires de sa politique de l’alimentation avec l’opération “Un fruit pour la récré”.

Ce type de programme va s’étendre à l’ensemble des pays européens dès fin 2009 avec le “School Fruit and Vegetable Scheme”.

Le but de ces initiatives n’est pas seulement d’améliorer les connaissances de l’enfant mais surtout de modifier ses habitudes et ses comportements

Martine Padilla
Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes, Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (CIHEAM-IAM), FRANCE
Voir l'article suivant