N° 89 | juillet 2009

Impact de l’environnement sur la consommation de fruits & légumes

Télécharger Imprimer

Édito

Pourquoi si peu de personnes s’alimentent sainement ?

La majorité des gens ne respecte pas les recommandations nutritionnelles nationales. En 2001, une enquête nationale britannique a montré que de nombreuses personnes se conforment à chaque objectif nutritionnel. En revanche, l’enquête tait une information cruciale : combien répondent à tous les critères en même temps – c’est-à-dire ont une alimentation saine ? La réponse : à peine 1%.

Malgré des études répétées, chercheurs et décideurs politiques se battent pour trouver des réponses. Est-ce le niveau de revenu qui compte ? Est-ce le niveau d’éducation le plus important ? Ou d’avoir des magasins d’alimentation de proximité – le problème des “déserts alimentaires” ? Une subvention peut elle changer les choses ?

L’approche traditionnelle situe le problème dans le comportement individuel et cherche donc à le modifier. Mais la modification d’un comportement découle d’une séquence de multiples changements : des informations, des attitudes, des motivations, du savoir-faire et des ressources, de l’accès et la disponibilité, des normes sociales ou des attentes culturelles. Les achats sont fortement influencés par l’offre, le prix affiché, l’expérience et les messages publicitaires.

Ce nouveau numéro se penche sur ce qui peut influence le comportement. Les parents, même s’ils ont de faibles revenus, connaissent les bases d’une alimentation saine mais pas toujours dans le détail. Une télévion dans la chambre va à l’encontre d’habitudes alimentaires saines. Prendre des repas en famille peut apporter une aide, mais ne fait pas tout…

Ces données illustrent bien la complexité des comportements alimentaires. Les interventions qui ne s’attaquent qu’à une partie du problème vont sans doute échouer. Un véritable changement – au niveau de la politique agroalimentaire et du marketing – est donc nécessaire si nous voulons vraiment aider tout le monde à atteindre des objectifs de vie saine.

Tim Lobstein
Association Internationale pour l'Etude de l'Obésité, Londres, Royaume -Uni
Voir l'article suivant