N° 220 | septembre 2021

En bref

Imprimer

Découvrez cinq articles scientifiques récents issus de notre veille sur l'alimentation, la santé et la durabilité.

Efficacité des programmes de bien-être au travail pour améliorer les habitudes alimentaires et la santé cardiométabolique

Une revue systématique de la littérature, basée sur plus de 10 000 publications, a examiné l’efficacité des programmes de promotion de la santé réalisés sur le lieu de travail. Ces programmes cherchaient à améliorer les comportements de consommation alimentaire et la santé cardiométabolique. Selon cette revue, ces démarches sont associées à une augmentation de la consommation des fruits et légumes, une amélioration des indicateurs anthropométriques (IMC, tour de taille) et de risque cardiométabolique. Elles pourraient ainsi constituer des leviers de prévention pertinents en termes de santé publique.

Peñalvo JL et al. Effectiveness of workplace wellness programmes for dietary habits, overweight, and cardiometabolic health: a systematic review and meta-analysis. Lancet Public Health. 2021;6(9):e648-e660.

Brève 1 - photo

L'augmentation de la variété des fruits et légumes consommés au fil du temps est associée à des coûts de santé inférieurs sur 15 ans

Une équipe de chercheurs australiens a étudié l’association entre la variété de fruits et légumes consommés et les dépenses de santé. Cette étude longitudinale menée sur une période de 15 ans a inclus plus de 15 000 femmes. Ce travail montre qu’un accroissement de la variété des fruits et légumes consommés au fil du temps est associé à des dépenses de santé plus faibles.

Baldwin JN et al. Increasing Fruit and Vegetable Variety over Time Is Associated with Lower 15-Year Healthcare Costs: Results from the Australian Longitudinal Study on Women's Health. Nutrients. 2021;13(8):2829.

brève equation nutrition femme mangeant une salade

Des achats alimentaires plus fréquents peuvent favoriser la consommation de fruits et légumes

Une revue systématique de la littérature a évalué 24 articles scientifiques sur la relation entre la fréquence des achats alimentaires et la consommation de fruits et légumes. Ce travail semble indiquer que la consommation de fruits et légumes augmente avec la fréquence des achats alimentaires.

Fultz AK et al. More Frequent Food Shopping May Promote Fruit and Vegetable Intake: A Systematic Review. J Nutr Educ Behav. 2021;S1499-4046(21)00753-3.

Equation nutrition brève femme au marché

Liens entre les habitudes alimentaires et le risque de mortalité toutes causes confondues

Le Département Américain de l'Agriculture (USDA - équipe du Nutrition Evidence Systematic Review (NESR)) a réalisé une revue systématique de la littérature afin d’identifier les liens éventuels entre les habitudes alimentaires et la mortalité, toutes causes confondues. Ce travail a inclus 150 études provenant de 28 pays, réalisées sur des adultes âgés de 17 et 84 ans. Les données suggèrent que des habitudes alimentaires saines incluant une consommation importante de fruits et légumes, légumineuses, noix, céréales complètes, huiles végétales non saturées, poisson et viande maigre ou volaille (si la viande est incluse) - sont associées à une diminution du risque de mortalité toutes causes confondues.

English LK et al. Evaluation of Dietary Patterns and All-Cause Mortality: A Systematic Review. JAMA Netw Open. 2021;4(8):e2122277.

Equation nutrition brève alimentation saine

Rôle des fruits et produits à base de fruits sur le microbiote intestinal, la motilité intestinale et la constipation

Une équipe de chercheurs anglais, sur la base d’études in vitro (animal et homme), dresse l’état de connaissance sur les mécanismes d'action et l'efficacité des fruits et produits à base de fruits sur le microbiote intestinal, la motilité intestinale et la constipation. Divers fruits et produits à base de fruits modifient le microbiote, notamment la poudre de myrtille (lactobacilles, bifidobactéries), les prunes (bifidobactéries), le kiwi (Bacteroides, Faecalibacterium prausnitzii) et les raisins (Ruminococcus, F. prausnitzii). Cependant, il existe peu de données sur les composants des fruits qui jouent un rôle prédominant dans la régulation de la motilité intestinale et de la constipation, ou qui indiquent qu’une synergie de plusieurs composants est responsable de ces effets.

Katsirma Z et al. Fruits and their impact on the gut microbiota, gut motility and constipation. Food Funct. 2021; 12(19):8850-8866.

Equation nutrition brève salade de fruit

Retour Voir l'article suivant