N° 59 | septembre 2006

Introduction

Télécharger Imprimer

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA MONTÉE GALOPANTE DE L’OBÉSITÉ ?

C’est une question qui fait couler beaucoup d’encre (M.L. Frelut nous en donne un aperçu dans son édito). Pour ma part, je voudrais y répondre plutôt par une autre question : Que pouvons-nous faire tous ensemble et individuellement pour freiner son évolution inquiétante et limiter ses conséquences dévastatrices (page 4, C. Maffeis nous propose des pistes intéressantes). Nous savons tous aujourd’hui que la manière dont nos enfants se nourrissent peut limiter ou au contraire entraîner la prise de poids indésirable et ses effets.

Faisons parler notre bon sens et essayons de privilégier des aliments sains pour les repas et collations de nos chérubins. Comme nous le démontrent L. Moreno et ses collaborateurs, les fruits et légumes, grâce à leur densité énergétique basse et leur richesse incontestable en micronutriments, constituent des aliments idéaux qui doivent figurer à chaque repas et collation si nous voulons donner à nos enfants toutes leurs chances de vivre longtemps en bonne santé.

Il est pour cela primordial de familiariser l’enfant aux fruits et légumes en les lui présentant le plus tôt possible, de préférence dès la phase de diversification alimentaire, voire dès la période périnatale (voir Equation nutrition n° 57). Voilà donc, semble-t-il, la clé du succès : la présentation répétée des légumes et/ou des fruits dès le plus jeune âge permet à l’enfant de s’habituer au goût et au futur adulte de consommer ces aliments de choix avec plaisir. On y gagne en terme de calories, de nutriments, de plaisir… et de santé.

Saïda Barnat
Directrice scientifique Aprifel
Retour Voir l'article suivant