N° 226 | avril 2022
Imprimer

Environnements alimentaires - Comment façonnent-ils nos choix ?

En bref

Découvrez cinq articles scientifiques récents issus de notre veille sur l’alimentation, la santé et la durabilité.

Aprifel - Ordonnance fruits légumes
Fruits et légumes sur ordonnance : une intervention new-yorkaise démontre leur pertinence
Fruits et légumes sur ordonnance : une intervention new-yorkaise démontre leur pertinence

Des chercheurs américains ont évalué l’efficacité d’une intervention consistant à prescrire des fruits et légumes sur ordonnance en complément d’un suivi nutritionnel. Près de 250 patients d’un centre médical de New-York, suivis sur le plan nutritionnel entre juin et novembre 2019, ont reçu des prescriptions utilisables dans des « Greenmarkets », locaux pour obtenir des fruits et légumes (pour une valeur de 20 $ pour les patients en insécurité alimentaire, de 10 $ pour les autres). L’évaluation de cette intervention montre que les personnes en insécurité alimentaire et celles présentant des marqueurs de glycémie élevée ont davantage utilisé ces ordonnances que les autres, démontrant que l’action atteint sa cible. Les principaux freins cités à l’utilisation de ces prescriptions sont la distance, le manque de temps et le fait de perdre son ordonnance.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35325560/
Crucifères- cancer - mortalité - prévention
La consommation de légumes crucifères pourrait prévenir certains cancers et la mortalité
La consommation de légumes crucifères pourrait prévenir certains cancers et la mortalité

Une revue générale (41 méta-analyses de 303 études individuelles, impliquant près de 14 millions de participants) a examiné les données relatives aux bienfaits de la consommation de crucifères pour la santé. Le rôle de la consommation de crucifères a été évaluée pour 24 effets de santé, dont les cancers (n = 23), les maladies cardiovasculaires (n = 12), la mortalité (n = 5) et les maladies métaboliques (n = 1). Selon les auteurs, la consommation de légumes crucifères serait associée à des effets protecteurs vis-à-vis de 3 cancers (estomac, poumon, endomètre) et de la mortalité, toutes causes confondues. Des études supplémentaires sont nécessaires pour conforter ces résultats et analyser les effets sur d’autres pathologies.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35352732/
Gaspillage alimentaire adolescents
Adolescents : privilégier les approches multi-composantes pour faire évoluer les comportements alimentaires et réduire le gaspillage
Adolescents : privilégier les approches multi-composantes pour faire évoluer les comportements alimentaires et réduire le gaspillage

Des chercheurs anglais ont analysé systématiquement 13 revues systématiques répertoriées entre 2000 et 2020 sur les interventions visant à améliorer les comportements alimentaires et à réduire le gaspillage dans les collèges et lycées (élèves de 11 à 18 ans). Ce travail a permis d’identifier les caractéristiques clés des interventions permettant d’améliorer les choix alimentaires des adolescents et de réduire le gaspillage. Les approches qui semblent les plus pertinentes sont celles qui combinent l’éducation et la restructuration de l’environnement, la communication par le biais des médias, l’implication des pairs et/ou des parents, l’augmentation de la disponibilité d’aliments sains ou encore l’utilisation de la théorie comportementale comme élément de base de l’intervention. Néanmoins, il n’a pas été possible de déterminer les types d’interventions contribuant spécifiquement à une réduction de la consommation de boissons sucrées ou à une augmentation de la consommation de fruits et légumes.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35357283/
Fruits chocolat choix alimentaire stress
Allemagne : les fruits frais, alternative aux chocolat et biscuits en cas de stress
Allemagne : les fruits frais, alternative aux chocolat et biscuits en cas de stress

Cette étude en ligne a été réalisée durant la pandémie Covid-19 (2021) auprès d’un panel d’adultes allemands (n=1 234) afin d’identifier les aliments consommés en situation de stress (aliments de réconfort), ainsi que les aliments considérés comme alternative saine. Les participants (80,6% de femmes, âge moyen : 31 ans, IMC moyen : 23,4 kg/m2.) se sont pour près de la moitié identifiés comme « stress-eaters ». Près de 2 personnes sur 3 ont déclaré « manger très souvent plus que d’habitude » en situation de stress. Le chocolat et le café sont les produits les plus consommés en situation de stress, avec respectivement 48% et 46% des participants ayant déclaré les consommer souvent ou très souvent. Les fruits frais, quant à eux, sont les alternatives saines les plus fréquemment citées pour remplacer le chocolat (74%) et les biscuits (64%) alors que le thé (sans sucre ajouté) était le substitut du café le plus souvent évoqué (64%).

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8868035/
Fruits produits laitiers grossesse
Chine : une consommation suffisante de fruits et produits laitiers durant la grossesse pourrait prévenir le risque d’insuffisance pondérale à la naissance
Chine : une consommation suffisante de fruits et produits laitiers durant la grossesse pourrait prévenir le risque d’insuffisance pondérale à la naissance

Une récente étude de cohorte a examiné la qualité de l’alimentation de 3 856 femmes enceintes et ses liens avec la prévalence du faible poids de naissance chez leurs enfants. Durant les deux premiers trimestres, plus de 80% des participantes avaient des apports insuffisants en légumes (87,3% et 86,6%), produits laitiers (95,9% et 96,7%) et produits de la mer (80,5% et 85,3%), tandis que la consommation insuffisante de fruits était beaucoup plus marquée au cours du 2ème trimestre (85,2%) que durant le premier (22,5%). Après ajustement des facteurs de confusion potentiels, la consommation de fruits et de produits laitiers au cours du 2ème trimestre était associée à un risque réduit d’insuffisance pondérale à la naissance chez l’enfant.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35249563/

 

Retour