N° 215 | mars 2021

Mars bleu : les fibres, des alliées pour la prévention du cancer colorectal

Télécharger Imprimer

Chaque année, le mois de mars est dédié au dépistage du cancer colorectal. Avec 43 336 nouveaux cas/an, c’est en effet le deuxième cancer le plus fréquent en France chez les femmes, et le troisième chez les hommes. Alors que 92 % des français ne consomment pas suffisamment de fibres, Aprifel rappelle l’importance de ces nutriments pour la prévention du cancer colorectal et encourage la consommation d’aliments riches en fibres tels que les céréales complètes, les légumineuses et les fruits et légumes.

Cancer fréquent chez la femme comme chez l’homme (voir encadré), le cancer colorectal est également la deuxième cause de mortalité par cancer. Le mois de mars est ainsi traditionnellement dédié à la promotion du dépistage du cancer colorectal.

Parmi les déterminants de cette pathologie plusieurs facteurs de risques sont modifiables et constituent autant de leviers de prévention (Santé Publique France, 2021) :

  • une consommation excessive de viande rouge (plus de 500g par semaine) et/ou transformée (plus de 150g/ semaine)
    la consommation d’alcool
  • le tabagisme
  • le surpoids/obésité
  • la sédentarité et inactivité physique
  • une alimentation pauvre en fibres (apport inférieur à 25g/ jour)

Les fibres alimentaires facteur protecteur contre le cancer colorectal

Selon le dernier rapport du Fonds mondial de recherche sur le cancer (WCRF, 2018), la consommation d’aliments contenant des fibres est associée à une diminution du risque de cancer colorectal (niveau de preuve probable *). Cet effet protecteur d’une alimentation riche en fibres alimentaires serait dû aux mécanismes suivants :

  • une réduction de la sécrétion d’insuline qui est un facteur de risque du cancer colorectal ;
  • une accélération du transit intestinal et augmentation du volume des selles ce qui réduirait l’exposition du côlon aux cancérogènes potentiellement présents dans les selles ;
  • une production d’acides gras à chaîne courte au niveau du colon tels que le butyrate ayant des propriétés anti-inflammatoires et antiprolifératives sur les cellules cancéreuses ;
  • une diminution du risque de surpoids et d’obésité, facteur impliqué dans la survenue de nombreux cancers.

Une consommation insuffisante de fibres chez 9 Français sur 10

En France, la consommation moyenne de fibres est faible. En 2015, les apports quotidiens moyens en fibres des adultes étaient de 17,5 g/jour (18,9 g chez les hommes et 16,1 g chez les femmes). Seuls 12,6 % des adultes (17,1 % des hommes et 8,3 % des femmes) atteignent le seuil minimum de 25 g/jour recommandés par le Programme National Nutrition Santé (PNNS). Cette proportion augmente avec l’âge, puisqu’elle s’élève à 21,1 % des hommes et 12,9 chez les femmes chez les 55-74 ans (ESTEBAN, 2015). Le pain, les fruits et les légumes sont les aliments qui contribuent principalement à l’apport en fibres dans l’alimentation des Français.

Accroitre la consommation de fruits et légumes, légumineuses et céréales complètes

Face à ce constat, il est ainsi nécessaire d’augmenter la consommation de fibres dans l’alimentation de la majorité de la population française. Pour atteindre 25 g de fibres par jour et ainsi contribuer à la prévention des cancers colorectaux, l’Institut National du Cancer (INCa, 2019) recommande ainsi de manger au moins :

  • 5 portions de fruits et légumes par jour.
  • 2 fois par semaine des légumineuses (lentilles, haricots, etc.)
  • 1 fois par jour des céréales complètes (pain complet, riz complètes, pâtes complètes, etc.)

Chiffres clés du cancer colorectal

En France :

  • 2ème cancer le plus fréquent chez la femme, et 3ème chez l’homme (43 336 nouveaux cas/an) (Santé Publique France, 2021)
  • 2ème cause de décès par cancer chez l’homme, et 3ème chez la femme (17 117 décès/an)
  • Le taux de survie à 5 ans est de 63 % (Santé Publique France, 2021)
    4 723 nouveaux cas de cancers sur les 346 000 nouveaux cas en 2015 attribuables à une faible consommation de fibres alimentaires (NACRe, 2020)

En Europe (OMS Europe) :

  • 450 000 nouveaux cas signalés en 2008
  • 232 000 décès (2008)
  • 2ème cause de mortalité par cancer, tous sexes confondus

Que sont les fibres alimentaires ?

Les fibres alimentaires sont des glucides complexes présents dans les aliments d’origine végétale (cellulose, pectine…). Elles ne sont ni digérés, ni absorbés dans l’intestin grêle et n’apportent ni énergie, ni nutriments à notre corps. Les fibres jouent un rôle important sur les fonctions du côlon et ont un rôle protecteur contre certains troubles gastro-intestinaux (constipation, hémorroïdes, …). Elles contribuent également à réguler la glycémie et le taux de cholestérol dans le sang.
Les aliments qui nous apportent des fibres sont (NACRe, 2020) :

  • les céréales complètes et produits céréaliers complets - pains complets ou aux céréales, pâtes et riz complets, semoule complète…-,
  • les légumineuses - lentilles, pois chiches, haricots secs…-
  • les fruits et légumes

En savoir plus :

Retour