N° 61 | novembre 2006

David et Goliath

Édito

Comme le souligne Tom Baranowski faire manger des fruits et des légumes aux enfants serait un véritable défi. C’est pourtant un objectif essentiel de santé publique. Ce n’est pas en ne faisant rien pour réduire la consommation de la junk food (littéralement – j’ai vérifié dans mon dico : des cochonneries…) qu’on parviendra a endiguer la progression galopante de l’obésité chez les enfants (qui ne galopent plus suffisamment…)… De là à leur faire préférer les pommes ou les poires aux scoubidous, il y a du boulot ! Les Goliath de la nutrition se sont attelés à la tâche. On peut s’en féliciter. Campagnes de promotion, programmes de formation scolaires, théories du changement de comportement, études randomisées – contrôlées, rapports d’experts… Cela dure depuis 15 ans… Est ce qu’en retour, on mange plus de fruits et de légumes à l’école où, a fortiori, à la maison ? Un peu…

Face à ces grandes initiatives – dont vous allez découvrir la “substantifique moelle” dans ce nouveau numéro d’Equation Nutrition – il y a quelque part en France des initiatives locales qui parlent d’elles mêmes. Le Bosc ? Vous connaissez ? “Une petite commune de l’Hérault”, comme le souligne Eric Birlouez, a inventé les récrés fuitées. Elles coûtent tous les ans – selon son Maire – moins cher qu’un feu d’artifice… Ca, au moins, c’est du concret. Bravo, Monsieur le Maire ! Le niveau de preuve ? On verra plus tard. De là à prétendre avec Boris Vian que “les masses ont tort et les individus toujours raison”…, l’avenir le dira. Quand ? Quand les enfants de Le Bosc iront cueillir des pommes sur les pommiers !

Thierry Gibault
Nutritionniste, endocrinologue, Paris - FRANCE
Voir l'article suivant