N° 224 | février 2022
Imprimer

Activité physique et alimentation saine : un duo gagnant

Avis d’expert : Activité physique et consommation de fruits et légumes

Stanislas Trolonge

Membre de l'équipe de France pendant 5 ans de Rink hockey, Stanislas Trolonge est diététicien nutritionniste du sport depuis 2006 et spécialisé en maladies rénales. Il est enseignant et formateur en diététique depuis 2010.

Stanislas Trolonge Diététicien

Quel que soit le niveau d’activité physique, les besoins nutritionnels sont les mêmes que ceux de la population générale

VRAI ET FAUX

Si l’on pratique une activité physique modérée, nos besoins sont identiques à ceux de la population générale (même âge et même sexe). Il est ainsi recommandé de suivre les recommandations du PNNS et d’avoir une alimentation saine et variée permettant d’apporter à l’organisme tous les nutriments (macro et micro) dont il a besoin.

Lorsqu’on pratique une activité physique soutenue, notre dépense énergétique est supérieure et va dépendre de la fréquence des entraînements, de l’intensité de l’activité et de sa durée. Cette dépense supplémentaire sollicite l’ensemble des organes et peut engendrer des besoins structurels et fonctionnels plus importants.

Chez les personnes pratiquant une activité physique élevée, les besoins en glucides sont plus élevés (de 6 à 10g/kg/jour). Leurs besoins en protéines sont également supérieurs, de l’ordre de 1.2 à 1,3 g/kg contre les 0.83 g/kg recommandés dans la population générale.

Rubrique avis d'expert sport et alimentation saine Aprifel

Les fruits et légumes n’ont pas un rôle primordial lorsqu’on pratique une activité physique

FAUX

Les fruits et légumes sont parfois peu consommés par les sportifs obnubilés par la consommation de protéines et calories. Pourtant, ces aliments sont aussi essentiels aux sportifs qu’à la population générale. Avec leur forte densité nutritionnelle et leur charge glucidique modérée, les fruits et légumes sont des vecteurs importants de vitamines, minéraux, polyphénols, fibres et glucides de qualité.

D’autre part, ils apportent certains nutriments essentiels aux personnes pratiquant une activité physique élevée. La vitamine C, par exemple, contribue à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense. Le magnésium quant à lui, participe au bon fonctionnement des muscles. Ces deux nutriments, jouent également un rôle dans le métabolisme énergétique normal.

De plus, les fruits et légumes contiennent des fibres prébiotiques qui constituent la nourriture du microbiote intestinal. Un microbiote en bonne santé est primordial pour les sportifs de haut niveau, notamment ceux sensibles à l’ischémie-reperfusion lors de l’effort. Plus largement, un écosystème intestinal perturbé augmente le risque d’infections, de troubles intestinaux, de mauvaises absorptions des nutriments et peut multiplier les délais de récupération.

Sport et fruit et légumes, avis d'expert, Aprifel

Qu’est-ce que l’activité physique ?

 

Selon l’OMS, l’activité physique correspond à « tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques qui requiert une dépense d’énergie. Elle désigne tous les mouvements que l’on effectue notamment dans le cadre des loisirs, sur le lieu de travail ou pour se déplacer d’un endroit à l’autre ». Le sport est une activité physique qui est régit par un cadre, des règles et éventuellement un système de compétition. Qu’elle soit d’intensité modérée ou soutenue, l’activité physique possède des effets bénéfiques sur la santé.

Retour Voir l'article suivant