Batavia

Apport calorique
17 kcal pour 100 g
95,60 g Eau
2,10 g Fibres
65,60 µg Vitamine B9
20,60 µg Vitamine K1
891 µg Provitamine A Béta-carotène
Produit cru
saisonnalité du produit
printemps, ete
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Description

  • La salade batavia est un type de laitue qui appartient à la famille des Astéraceae genre Lactuca, espèce sativa (INRA-URGI, 2019).
  • La laitue, premier légume feuille, est originaire de l’est du Bassin méditerranéen (JS, 2019). Il en existe six formes comestibles de laitue qui sont la batavia, la romaine, la beurre, la feuille, la latin et la tige (Ryder, 1999).
  • La batavia est subdivisée en deux formes : la batavia type « européenne », assez peu développée à l’étranger, et la batavia type « crisp », aussi appelée « iceberg », très utilisée en restauration rapide (B Maisonneuve, 2013).

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET ORGANOLEPTIQUES

  • L’ensemble des types de laitue, excepté la batavia de type « crisp », peut se présenter sous forme de feuilles rouges et vertes (Ryder, 2002).
  • La laitue batavia est en forme de pomme, c’est-à-dire que les jeunes feuilles sont imbriquées et plus ou moins refermées à leur sommet. La batavia de type « crisp » a la particularité d’être sous forme de pomme dure, comme un chou blanc, et de posséder des feuilles très craquantes (B Maisonneuve, 2013).
  • La laitue, une fois coupée, brunit progressivement car la coupe favorise la biosynthèse de polyphénols qui seront oxydés par la polyphénol oxydase (Murata, 2004). Il a été montré que la laitue batavia de type « crisp » coupée et lavée à 50 °C aurait une activité de la polyphénol oxydase significativement plus faible que la laitue coupée et lavée à 4 °C et 25 °C, tout au long du stockage. Ces résultats sont cohérents avec une analyse sensorielle dans laquelle les scores de brunissement les plus bas ont été retrouvés dans les échantillons traités à 50 °C (Martin-Diana, 2005).
  • Les expériences démontrent que dans des conditions anaérobies, telle que l’atmosphère de conservation des laitues batavia de type « crisp » emballées, des acides organiques sont produits par des bactéries lactiques. Ces acides affectent la qualité sensorielle de la batavia de type « crisp » fraîchement coupée et sont notamment à l’origine d’un brunissement rapide, d’un jaunissement, d’une saveur désagréable et d’une perte de texture (Paillart, 2016).

CARACTÉRISTIQUES DE COMPOSITION (hors macronutriments, vitamines et minéraux)

  • La laitue est l’un des légumes les plus consommés dans le monde. C’est une bonne source de composés bioactifs ayant un rôle bénéfique sur la santé, tels que le folate, le β-carotène, la lutéine et les phénols. In vitro et in vivo, des études ont montré des activités anti-inflammatoires, hypocholestérolémiantes et antidiabétiques attribuées à ces composés. Néanmoins, ils varient selon les formes de laitue : la batavia de type « crisp », la plus populaire aux États-Unis, est relativement faible en composés bioactifs (Kim, 2016).
  • La laitue aurait aussi des effets protecteurs sur la santé cardiovasculaire en raison de ses nombreuses variétés de composants bioactifs. Ces derniers empêcheraient l’oxydation des tissus et participeraient à la baisse de la pression artérielle ainsi que l’atténuation des dommages myocardiques (Tang, 2017).
  • Le principal composé phénolique de six cultivars de laitue étudiés, comprenant deux laitues beurre, deux laitues batavia, une laitue frisée et une variété de feuille de chêne pigmentée rouge, serait l’acide dicaféyl tartrique. Sachant que les composés phénoliques totaux représentaient plus de 60 % de la capacité antioxydante totale, l’acide dicaféyl tartrique représentait quant à lui 55 % (Nicolle, 2004).
  • La batavia et 24 autres variétés de laitue ont été cultivées sur deux périodes de récolte. Il a été montré que les laitues récoltées en juillet posséderaient une teneur en polyphénols totaux et une capacité antioxydante plus élevée que les laitues récoltées en septembre. Ces résultats suggèrent que les conditions environnementales pourraient influencer la teneur en polyphénols et l’activité antioxydante des laitues comme la batavia (Liu, 2007).

Pour plus d’informations sur la laitue (production, variétés, recettes, etc.) :

  • Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) :
    Fiche Salades

CRUE

Les valeurs sont à considérer comme des ordres de grandeur, susceptibles de varier selon les variétés, la saison, le degré de maturité, les conditions de culture, etc.
La batavia a une faible valeur énergétique*. Elle apporte en moyenne 17,90 kcal pour 100 g, soit 74,60 kJ.

TABLEAUX DE COMPOSITION
Pour chaque nutriment, les tableaux apportent une information information sur la teneur, les valeurs minimales et maximales, ainsi que le pourcentage des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) pour 100 g net de batavia crue.

* Règlement (CE) N° 1924/2006 du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.

MACRONUTRIMENTS

Nom Quantité Source
Eau (g/100 g) 95,60 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Protéines (g/100 g) 1,25 Ciqual 2020
Lipides (g/100 g) <0,50 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
dont Acides gras saturés (g/100 g) <0,01 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Glucides (g/100 g) 1,78 Ciqual 2020
dont Sucre (g/100 g) 1,10 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Fibres (g/100 g) 2,10 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Nom Quantité Min - Max Source
Eau (g/100 g) 95,60 - Ciqual 2020
Protéines (g/100 g) 1,25 - Ciqual 2020
Lipides (g/100 g) <0,50 - Ciqual 2020
dont Acides gras saturés (g/100 g) <0,01 - Ciqual 2020
Glucides (g/100 g) 1,78 0 - NC Ciqual 2020
dont Sucre (g/100 g) 1,10 - Ciqual 2020
Fibres (g/100 g) 2,10 - Ciqual 2020
Nom Quantité % VNR Source
Protéines (g/100 g) 1,25 2,50 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Lipides (g/100 g) <0,50 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
dont Acides gras saturés (g/100 g) <0,01 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Glucides (g/100 g) 1,78 0,68 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
dont Sucre (g/100 g) 1,10 1,22 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011

Zoom sur les glucides
  • La batavia crue renferme une quantité de glucides (1,78 g pour 100 g) inférieure à la moyenne de ce macronutriment présente dans les légumes crus : 4,45 g pour 100 g environ.
  • Il s’agit essentiellement du fructose (0,60 g pour 100 g), du glucose (0,50 g pour 100 g) et du mannitol (0,50 g pour 100 g).
Zoom sur les fibres
  • La batavia crue apporte une quantité notable de fibres, soit 2,10 g pour 100 g.
  • Cette quantité est légèrement inférieure à la quantité moyenne présente dans les légumes crus (2,43 g pour 100 g).
Zoom sur les protéines
  • Sa teneur en protéines (1,25 g pour 100 g) est inférieure à la quantité moyenne présente dans les légumes crus (1,87 g pour 100 g).

MINÉRAUX ET OLIGO-ÉLÉMENTS

Nom Quantité Source
Fer (mg/100 g) 0,39 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Calcium (mg/100 g) 26 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Cuivre (mg/100 g) 0,04 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Iode (µg/100 g) <20 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Magnésium (mg/100 g) 8,70 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Manganèse (mg/100 g) 0,28 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Phosphore (mg/100 g) 17 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Potassium (mg/100 g) 200 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Sélénium (µg/100 g) <20 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Sodium (mg/100 g) 6 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Chlorure (mg/100 g) 60,63 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Zinc (mg/100 g) 0,16 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Nom Quantité Min - Max Source
Fer (mg/100 g) 0,39 - Ciqual 2020
Calcium (mg/100 g) 26 - Ciqual 2020
Cuivre (mg/100 g) 0,04 - Ciqual 2020
Iode (µg/100 g) <20 - Ciqual 2020
Magnésium (mg/100 g) 8,70 - Ciqual 2020
Manganèse (mg/100 g) 0,28 - Ciqual 2020
Phosphore (mg/100 g) 17 - Ciqual 2020
Potassium (mg/100 g) 200 - Ciqual 2020
Sélénium (µg/100 g) <20 - Ciqual 2020
Sodium (mg/100 g) 6 - Ciqual 2020
Chlorure (mg/100 g) 60,63 - Ciqual 2020
Zinc (mg/100 g) 0,16 - Ciqual 2020
Nom Quantité % VNR Source
Fer (mg/100 g) 0,39 2,79 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Calcium (mg/100 g) 26 3,25 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Cuivre (mg/100 g) 0,04 4,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Iode (µg/100 g) <20 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Magnésium (mg/100 g) 8,70 2,32 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Manganèse (mg/100 g) 0,28 14,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Phosphore (mg/100 g) 17 2,43 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Potassium (mg/100 g) 200 10,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Sélénium (µg/100 g) <20 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Chlorure (mg/100 g) 60,63 7,58 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Zinc (mg/100 g) 0,16 1,60 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011

Zoom sur les minéraux et les oligo-éléments
  • La batavia crue renferme une quantité notable de manganèse et de potassium car elle apporte l’équivalent de :
    • 14 % des VNR en manganèse, soit 0,28 mg pour 100 g ;
    • 10 % des VNR en potassium, soit 200 mg pour 100 g.
  • Elle apporte également l’équivalent de 7,58 % des VNR en chlorure, soit 60,63 mg pour 100 g.
  • La quantité des autres minéraux et oligoéléments représente moins de 5 % des VNR.

VITAMINES

Nom Quantité Source
Provitamine A Béta-carotène (µg/100 g) 891 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Equivalent Vitamine A (µg/100 g) 148,50 Calcul à partir de la valeur Provitamine A Béta-carotène*
Vitamine B1 (mg/100 g) 0,042 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B2 (mg/100 g) <0,01 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B3 (mg/100 g) 0,20 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B5 (mg/100 g) 0,079 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B6 (mg/100 g) 0,051 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B9 (µg/100 g) 65,60 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine C (mg/100 g) 4,38 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine E (mg/100 g) <0,08 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine K1 (µg/100 g) 20,60 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Nom Quantité Min - Max Source
Provitamine A Béta-carotène (µg/100 g) 891 - Ciqual 2020
Equivalent Vitamine A (µg/100 g) 148,50 - Calcul à partir de la valeur Provitamine A Béta-carotène*
Vitamine B1 (mg/100 g) 0,042 - Ciqual 2020
Vitamine B2 (mg/100 g) <0,01 - Ciqual 2020
Vitamine B3 (mg/100 g) 0,20 - Ciqual 2020
Vitamine B5 (mg/100 g) 0,079 - Ciqual 2020
Vitamine B6 (mg/100 g) 0,051 - Ciqual 2020
Vitamine B9 (µg/100 g) 65,60 - Ciqual 2020
Vitamine C (mg/100 g) 4,38 - Ciqual 2020
Vitamine E (mg/100 g) <0,08 - Ciqual 2020
Vitamine K1 (µg/100 g) 20,60 - Ciqual 2020
Nom Quantité % VNR Source
Equivalent Vitamine A (µg/100 g) 148,50 18,56 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B1 (mg/100 g) 0,042 3,82 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B2 (mg/100 g) <0,01 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B3 (mg/100 g) 0,20 1,25 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B5 (mg/100 g) 0,079 1,32 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B6 (mg/100 g) 0,051 3,64 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B9 (µg/100 g) 65,60 32,80 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine C (mg/100 g) 4,38 5,48 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine E (mg/100 g) <0,08 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine K1 (µg/100 g) 20,60 27,47 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011

Zoom sur les vitamines
  • La batavia crue est riche en vitamine B9 car elle apporte l’équivalent de 32,80 % des VNR en vitamine B9, soit 65,60 µg pour 100 g.
  • Elle est également source de :
    • vitamine K1 car elle apporte l’équivalent de 27,47 % des VNR en vitamine K1, soit 20,60 µg pour 100 g ;
    • vitamine A car elle apporte l’équivalent de 18,56 % des VNR en vitamine A, soit 148,50 µg pour 100 g.
  • La quantité des autres vitamines représente moins de 6 % des VNR.

*Calcul réalisé : Béta Carotène / 6 + rétinol

POLYPHÉNOLS

Allégations nutritionnelles

Selon les définitions des allégations nutritionnelles telles que présentées dans le règlement (CE) n°1924/2006 relatifs aux allégations nutritionnelles et de santé, et aux vues de la composition de la batavia, il est possible d’utiliser les allégations suivantes :

ALLÉGATIONS NUTRITIONNELLES DE LA BATAVIA CRUE

  • Faible valeur énergétique (car 100 g de batavia crue apportent moins de 40 kcal)
  • Riche en vitamine B9 (car 100 g de batavia crue apportent plus de 30 % des VNR)
  • Source de vitamine K1 (car 100 g de batavia crue apportent plus de 15 % des VNR)
  • Source de vitamine A (car 100 g de batavia crue apportent plus de 15 % des VNR)

ALLÉGATIONS DE SANTÉ (pour une consommation de 100 g de batavia crue)

Des folates ou vitamine B9
  • Les folates contribuent :
    • à la croissance des tissus maternels durant la grossesse,
    • à la synthèse normale des acides aminés,
    • à la formation normale du sang,
    • au métabolisme normal de l’homocystéine,
    • à des fonctions psychologiques normales,
    • au fonctionnement normal du système immunitaire,
    • à réduire la fatigue.
  • Les folates jouent un rôle dans le processus de division cellulaire.
De la vitamine K1
  • La vitamine K1 contribue :
    • au maintien d’une ossature normale,
    • à une coagulation sanguine normale.
De la vitamine A
  • La vitamine A joue un rôle dans le processus de spécialisation cellulaire.
  • La vitamine A contribue :
    • au maintien d’une peau normale,
    • au maintien de muqueuses normales,
    • au maintien d’une vision normale,
    • au métabolisme normal du fer,
    • au fonctionnement normal du système immunitaire.
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual 2020. Consultée le 14/09/2020 depuis le site internet Ciqual https://ciqual.anses.fr/
  • B Maisonneuve. 2013. Salades – Les différents types de laitues cultivées [en ligne]. [Consulté le 21/02/2020]. Disponible à l’adresse : http://ephytia.inra.fr/fr/C/6042/Salades-Les-differents-types-de-laitues-cultivees.
  • INRA-URGI. 2019. GnpIS – Taxon : Lactuca sativa f. Laitue pommée gr. Batavia sgr. Batavia européenne [en ligne]. [Consulté le : 21/02/2020]. Disponible à l’adresse : https://urgi.versailles.inra.fr/siregal/common/card.do?id=5139&dbName=common&className=genres.taxonomy.TaxonImpl.
  • JS. 2019. Site WEB GAFL – Collection Laitue INRA [en ligne]. [Consulté le 21/02/2020]. Disponible à l’adresse : https://www6.paca.inra.fr/gafl/CRB-Legumes/Nos-Collections/Collection-Laitue.
  • Kim MJ, Moon Y, Tou JC, Mou B, Waterland NL. Nutritional value, bioactive compounds and health benefits of lettuce (Lactuca sativa L.). Journal of Food Composition and Analysis. 2016;49(1):19-34.
  • Liu X, Ardo S, Bunning M, Parry J, Zhou K, Stushnoff C, Stoniker F, Yu L, Kendalla P. Total phenolic content and DPPH radical scavenging activity of lettuce (Lactuca sativa L.) grown in Colorado. Food Science and Technology. 2007;40(3):552-7.
  • Martin-Diana AB, Rico D, Barry-Ryan C, Mulcahy J, Frias J, Henehan G. Effect of Heat Shock on Browning-Related Enzymes in Minimally Processed Iceberg Lettuce and Crude Extracts. Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry. 2005;69(9):1677-85.
  • Murata M, Tanaka E, Minoura E, Homma S. Quality of Cut Lettuce Treated by Heat Shock: Prevention of Enzymatic Browning, Repression of Phenylalanine Ammonia-lyase Activity, and Improvement on Sensory Evaluation during Storage. Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry. 2004,68(3):501-7
  • Nicolle C, Carnat A, Fraisse D, Lamaison JL, Rock E, Michel H, Amouroux P, Remesy C. Characterisation and variation of antioxidant micronutrients in lettuce (Lactuca sativa folium). Science of Food and Agriculture. 2004;84(15):2061-69.
  • Paillart M.J.M, Van der Vossen J.M.B.M, Lommen E, Levin E, Otma E.C, Snels J.C.M.A, Woltering E.J. Organic acids produced by lactic acid bacteria (Leuconostoc sp.) contribute to sensorial quality loss in modified-atmosphere-packed fresh-cut iceberg lettuce. ISHS Acta Horticulturae. 2016;1141(1):289-96.
  • Règlement (CE) N° 1924/2006 du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.
  • Règlement (UE) N°432/2012 de la Commission du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles.
  • Règlement (UE) n°1169/2011 du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, modifiant les règlements (CE) n°1924/2006 et (CE) n°1925/2006 du Parlement européen et de Conseil et abrogeant la directive 87/250/CEE de la Commission, la directive 90/496/CEE du Conseil, la directive 1999/10/CE de la Commission, la directive 200/13/CE du Parlement européen et du Conseil, les directives 2002/67/CE et 2008/5/CE de la Commission et le règlement (CE) n°608/2004 de la Commission.
  • Ryder EJ. (1999). Lettuce, endive and chicory. Wallingford : CABI Publishing, 208 p.
  • Ryder EJ. (2002). The new salad crop revolution. Trends in new crops and new uses. Virginia : ASHS Press Alexandria, 412 p.
  • Tang G, Meng X, Li Y, Zhao C, Liu Q, Li H. Effects of Vegetables on Cardiovascular Diseases and Related Mechanisms. Nutrients. 2017;9(8):857.
Composition et Analyse