Tomate côtelée et cœur de bœuf

Apport calorique
19 kcal pour 100 g
94,40 g Eau
0,90 g Fibres
65,40 µg Vitamine B9
825 µg Provitamine A Béta-carotène
11,70 mg Vitamine C
Produit cru
saisonnalité du produit
printemps, ete
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Description

  • La tomate côtelée ou tomate cœur appartient à la famille des Solanaceae, du genre Solanum, espèce Solanum lycopersicum.
  • Issue de la région française de Marmande, en Lot-et-Garonne, elle tient son nom de sa forme particulière, en forme de cœur et côtelée (ATP Marmande, 2020).
  • Au XVIIIe siècle, la tomate venue d’Amérique est d’abord acclimatée en Espagne et en Italie, puis introduite en Provence (ATP Marmande, 2020). Ce serait par hybridation naturelle que d’autres variétés de tomates comme « la merveille des marchés », « la ponderosa » et la « mikado », auraient donné naissance à la tomate de Marmande, après adaptation au climat et au sol (ATP Marmande, 2020).
  • Contrairement aux idées reçues, la tomate est un fruit, même si elle se consomme comme un légume. Elle est disponible toute l’année, mais la pleine saison se déroule de juillet à septembre (L’Agence de l’alimentation Nouvelle-Aquitaine, 2020).

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET ORGANOLEPTIQUES

  • De gros calibre, le poids de la tomate côtelée peut varier entre 100 g et 300 g. D’excellente tenue, elle possède une chair ferme qui supporte très bien la cuisson (Interfel, 2020). Elle peut donc se consommer farcie, en carpaccio ou en salade (Tomates et concombres de nos régions, 2020).
  • Lors de son développement, les pigments responsables de la couleur du fruit sont majoritairement les chlorophylles a et b. À maturité, les niveaux de chlorophylles diminuent fortement tandis que la proportion relative de violaxanthine, lutéine, β-carotène, lycopène, anthéraxanthine et zéaxanthine est jusqu’à 9 fois plus élevée (Carrari, 2006a).
  • Les principaux contributeurs à la saveur de tomate mûre sont des composés volatils de la famille des alcools et des terpènes dont : le cis-3-hexanal, le cis-3-hexanol, l’hexanal, le 3-méthylbutanal, le sulcatone, le 1-pentan-3-one, le trans-2-hexanal, le salicylate de méthyle, le 2-isobutylthiazole et le β-ionone (Carrari, 2006b).
  • Cependant leur abondance peut varier de plusieurs ordres de grandeur en fonction de l’ancienneté de la variété de tomate (Tieman, 2017). En effet, il a été mis en évidence chez les variétés plus modernes que les concentrations en β-ionone étaient plus faibles, de l’ordre du ng/g de fruit frais (Tieman, 2017). De plus, les concentrations en hexanal se sont révélées plus importantes chez les variétés plus anciennes, de l’ordre du μg/g de fruit frais (Tieman, 2017).
  • Mais il est important de signaler que les conditions environnementales ainsi que le degré de maturité ont des rôles déterminants pour affirmer ou non les qualités organoleptiques du fruit (Tiwari, 2013).

CARACTÉRISTIQUES DE COMPOSITION (hors macronutriments, vitamines et minéraux)

  • De nombreux chercheurs se sont intéressés aux effets bénéfiques de la tomate dans le cancer grâce à certains de ses composés bioactifs. Ces constituants bioactifs comprennent des composés phytochimiques tels que les caroténoïdes et les polyphénols, dont le lycopène (Lenucci, 2006).
  • Une étude de cohorte de suivi sur 6 ans a permis de montrer que la consommation de tomate était associée à un risque moindre de cancer de la prostate grâce à une présence importante de lycopène entre 7,8 et 18,1 mg pour 100 g (Willett, 1995). Une méta-analyse a confirmé qu’une consommation plus élevée de caroténoïdes, dont le β-carotène, l’α-carotène, le lycopène, la β-cryptoxanthine, la lutéine et la zéaxanthine, réduisait le risque de cancer de l’œsophage (Ge, 2013).
  • Parmi 72 études identifiées, 57 ont rapporté des associations inverses entre la consommation de tomates ou le taux de lycopène sanguin et le risque de cancer, dont 35 de ces associations inverses étaient statistiquement significatives (Giovannucci, 1999). Un effet bénéfique a particulièrement été observé pour le cancer des poumons, de l’estomac, du pancréas, du côlon, du rectum, du sein et du col de l’utérus (Giovannucci, 1999).

Pour plus d’informations sur la tomate (production, variétés, recettes, etc.) :

  • Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) :
    Fiche Tomate

CRUE

Les valeurs sont à considérer comme des ordres de grandeur, susceptibles de varier selon les variétés, la saison, le degré de maturité, les conditions de culture, etc.
La tomate côtelée et cœur de bœuf crue a une faible valeur énergétique*. Elle apporte en moyenne 19,80 kcal pour 100 g, soit 83,40 kJ.

TABLEAUX DE COMPOSITION

Pour chaque nutriment, les tableaux apportent une information sur la teneur, les valeurs minimales et maximales, ainsi que le pourcentage des Valeurs Nutritionnelles de Référence (VNR) pour 100 g net de tomate côtelée et cœur de bœuf crue (excepté le tableau des polyphénols qui porte sur la tomate crue – variété inconnue).

* Règlement (CE) N° 1924/2006 du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.

MACRONUTRIMENTS

Nom Quantité Source
Eau (g/100 g) 94,40 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Protéines (g/100 g) 0,50 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Lipides (g/100 g) <0,50 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
dont Acides gras saturés (g/100 g) <0,01 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Glucides (g/100 g) 3,23 Ciqual 2020
dont Sucre (g/100 g) 2,80 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Fibres (g/100 g) 0,90 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Nom Quantité Min - Max Source
Eau (g/100 g) 94,40 - Ciqual 2020
Protéines (g/100 g) 0,50 - Ciqual 2020
Lipides (g/100 g) <0,50 - Ciqual 2020
dont Acides gras saturés (g/100 g) <0,01 - Ciqual 2020
Glucides (g/100 g) 3,23 0 - NC Ciqual 2020
dont Sucre (g/100 g) 2,80 - Ciqual 2020
Fibres (g/100 g) 0,90 - Ciqual 2020
Nom Quantité % VNR Source
Protéines (g/100 g) 0,50 1,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Lipides (g/100 g) <0,50 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
dont Acides gras saturés (g/100 g) <0,01 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Glucides (g/100 g) 3,23 1,24 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
dont Sucre (g/100 g) 2,80 3,11 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011

Zoom sur les glucides
  • La tomate côtelée et cœur de bœuf crue renferme une quantité de glucides (3,23 g pour 100 g) inférieure à la quantité moyenne des glucides dans les légumes crus : 4,45 g pour 100 g environ.
  • Il s’agit essentiellement du fructose (1,60 g pour 100 g) et du glucose (1,20 g pour 100 g).
Zoom sur les fibres
  • La tomate côtelée et cœur de bœuf crue apporte 0,90 g de fibres pour 100 g.
  • Cette quantité est très inférieure à la quantité moyenne présente dans les légumes crus (2,43 g pour 100 g).
Zoom sur les protéines
  • Sa teneur en protéines (0,50 g pour 100 g) est inférieure à la quantité moyenne présente dans les légumes crus (1,87 g pour 100 g).

MINÉRAUX ET OLIGO-ÉLÉMENTS

Nom Quantité Source
Fer (mg/100 g) 0,14 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Calcium (mg/100 g) 7,20 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Cuivre (mg/100 g) 0,03 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Iode (µg/100 g) <20 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Magnésium (mg/100 g) 6,90 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Manganèse (mg/100 g) 0,12 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Phosphore (mg/100 g) 19 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Potassium (mg/100 g) 210 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Sélénium (µg/100 g) <20 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Sodium (mg/100 g) <5 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Chlorure (mg/100 g) 41,37 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Zinc (mg/100 g) 0,09 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Nom Quantité Min - Max Source
Fer (mg/100 g) 0,14 - Ciqual 2020
Calcium (mg/100 g) 7,20 - Ciqual 2020
Cuivre (mg/100 g) 0,03 - Ciqual 2020
Iode (µg/100 g) <20 - Ciqual 2020
Magnésium (mg/100 g) 6,90 - Ciqual 2020
Manganèse (mg/100 g) 0,12 - Ciqual 2020
Phosphore (mg/100 g) 19 - Ciqual 2020
Potassium (mg/100 g) 210 - Ciqual 2020
Sélénium (µg/100 g) <20 - Ciqual 2020
Sodium (mg/100 g) <5 - Ciqual 2020
Chlorure (mg/100 g) 41,37 - Ciqual 2020
Zinc (mg/100 g) 0,09 - Ciqual 2020
Nom Quantité % VNR Source
Fer (mg/100 g) 0,14 1,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Calcium (mg/100 g) 7,20 0,90 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Cuivre (mg/100 g) 0,03 3,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Iode (µg/100 g) <20 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Magnésium (mg/100 g) 6,90 1,84 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Manganèse (mg/100 g) 0,12 6,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Phosphore (mg/100 g) 19 2,71 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Potassium (mg/100 g) 210 10,50 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Sélénium (µg/100 g) <20 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Chlorure (mg/100 g) 41,37 5,17 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Zinc (mg/100 g) 0,09 0,90 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011

Zoom sur les minéraux et les oligo-éléments
  • La tomate côtelée et cœur de bœuf crue apporte une quantité notable de potassium : 210 mg pour 100 g, soit l’équivalent de 10,50 % des VNR en potassium.
  • La quantité des autres minéraux et oligoéléments représente moins de 7 % des VNR.

VITAMINES

Nom Quantité Source
Provitamine A Béta-carotène (µg/100 g) 825 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Equivalent Vitamine A (µg/100 g) 137,50 Calcul à partir de la valeur Provitamine A Béta-carotène*
Vitamine B1 (mg/100 g) 0,035 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B2 (mg/100 g) <0,01 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B3 (mg/100 g) 0,44 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B5 (mg/100 g) 0,06 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B6 (mg/100 g) 0,057 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine B9 (µg/100 g) 65,40 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine C (mg/100 g) 11,70 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine E (mg/100 g) 0,36 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Vitamine K1 (µg/100 g) 0,82 Ciqual 2020 (valeur issue des analyses Ciqual-Aprifel 2017)
Nom Quantité Min - Max Source
Provitamine A Béta-carotène (µg/100 g) 825 - Ciqual 2020
Equivalent Vitamine A (µg/100 g) 137,50 - Calcul à partir de la valeur Provitamine A Béta-carotène*
Vitamine B1 (mg/100 g) 0,035 - Ciqual 2020
Vitamine B2 (mg/100 g) <0,01 - Ciqual 2020
Vitamine B3 (mg/100 g) 0,44 - Ciqual 2020
Vitamine B5 (mg/100 g) 0,06 - Ciqual 2020
Vitamine B6 (mg/100 g) 0,057 - Ciqual 2020
Vitamine B9 (µg/100 g) 65,40 - Ciqual 2020
Vitamine C (mg/100 g) 11,70 - Ciqual 2020
Vitamine E (mg/100 g) 0,36 - Ciqual 2020
Vitamine K1 (µg/100 g) 0,82 - Ciqual 2020
Nom Quantité % VNR Source
Equivalent Vitamine A (µg/100 g) 137,50 17,19 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B1 (mg/100 g) 0,035 3,18 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B2 (mg/100 g) <0,01 - Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B3 (mg/100 g) 0,44 2,75 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B5 (mg/100 g) 0,06 1,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B6 (mg/100 g) 0,057 4,07 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine B9 (µg/100 g) 65,40 32,70 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine C (mg/100 g) 11,70 14,63 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine E (mg/100 g) 0,36 3,00 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011
Vitamine K1 (µg/100 g) 0,82 1,09 Règlement (UE) N°1169/2011 du parlement Européen, et du conseil du 25 octobre 2011

Zoom sur les vitamines
  • La tomate côtelée et cœur de bœuf crue est riche en vitamine B9 car elle apporte l’équivalent de 32,70 % des VNR en vitamine B9, soit 65,40 µg pour 100 g.
  • Elle est également source de vitamine A car elle apporte l’équivalent de 17,19 % des VNR en vitamine A, soit 137,50 µg pour 100 g.
  • La tomate côtelée et cœur de bœuf apporte une quantité notable de vitamine C : 11,70 mg pour 100 g, soit l’équivalent de 14,63 % des VNR en vitamine C.
  • La quantité des autres vitamines représente moins de 5 % des VNR.

*Calcul réalisé : Béta Carotène / 6 + rétinol

POLYPHÉNOLS

Nom Quantité Source
Flavonoïdes (mg/100 g) 0,95 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie
dont Flavonols (mg/100 g) 0,74 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie
dont Flavanones (mg/100 g) 0,12 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie
dont Dihydrochalcones (mg/100 g) 0,097 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie
Acides phénoliques (mg/100 g) 2,32 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie
dont Acides Hydroxycinnamiques (mg/100 g) 2,32 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie
Polyphénols totaux (mg/100 g) 3,27 Etude CTIFL-Aprifel 2017-2018 CTIFL -Méthode utilisée : chromatographie

Zoom sur les polyphénols (pour la tomate crue – variété inconnue)
  • Les polyphénols sont des substances à effet antioxydant.
  • Les acides hydroxycinnamiques, sous-groupe des acides phénoliques, sont les polyphénols majoritairement présents dans la tomate crue, représentant 71,02 % des polyphénols totaux identifiés.
  • Viennent ensuite les flavonols, sous-groupe des flavonoïdes, qui représentent 22,49 % des polyphénols totaux.
  • Les flavanones et les dihydrochalcones (sous-groupe des flavonoïdes) sont présents en moindre quantité. Ils représentent respectivement 3,54 % et 2,96 % des polyphénols totaux.

Allégations nutritionnelles

Selon les définitions des allégations nutritionnelles telles que présentées dans le règlement (CE) n°1924/2006 relatifs aux allégations nutritionnelles et de santé, et aux vues de la composition de la tomate côtelée et cœur de bœuf, il est possible d’utiliser les allégations suivantes :

ALLEGATIONS NUTRITIONNELLES DE LA TOMATE COTELEE ET CŒUR DE BŒUF CRUE

  • Faible valeur énergétique (car 100 g de tomate côtelée et cœur de bœuf crue apportent moins de 40 kcal)
  • Riche en vitamine B9 (car 100 g de tomate côtelée et cœur de bœuf crue apportent plus de 30 % des VNR)
  • Source de vitamine A (car 100 g de tomate côtelée et cœur de bœuf crue apportent plus de 15 % des VNR)

ALLEGATIONS DE SANTE (pour une consommation de 100 g de tomate côtelée et cœur de bœuf crue)

Des folates ou vitamine B9
  • Les folates contribuent :
    • à la croissance des tissus maternels durant la grossesse,
    • à la synthèse normale des acides aminés,
    • à la formation normale du sang,
    • au métabolisme normal de l’homocystéine,
    • à des fonctions psychologiques normales,
    • au fonctionnement normal du système immunitaire,
    • à réduire la fatigue.
  • Les folates jouent un rôle dans le processus de division cellulaire.
De la vitamine A
  • La vitamine A joue un rôle dans le processus de spécialisation cellulaire.
  • La vitamine A contribue :
    • au maintien d’une peau normale,
    • au maintien de muqueuses normales,
    • au maintien d’une vision normale,
    • au métabolisme normal du fer,
    • au fonctionnement normal du système immunitaire.
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual 2020. Consultée le 14/09/2020 depuis le site internet Ciqual https://ciqual.anses.fr/
  • ATP Marmande. 2020. La tomate de Marmande [en ligne] [consulté le 21/02/2020]. Disponible à l’adresse :
    https://www.atp-marmande.fr/index.php?option=com_content&catid=47&id=535:la-tomate-de-marmande&view=article&Itemid=51.
  • (a) Carrari F, Baxter C, Usadel B, Urbanczyk-Wochniak E, Zanor M-I, Nunes-Nesi A, et al. Integrated Analysis of Metabolite and Transcript Levels Reveals the Metabolic Shifts That Underlie Tomato Fruit Development and Highlight Regulatory Aspects of Metabolic Network Behavior. Plant Physiology. déc 2006;142(4):1380‑96.
  • (b) Carrari F. Metabolic regulation underlying tomato fruit development. Journal of Experimental Botany. 31 janv 2006;57(9):1883-97.
  • Ge XX, Xing MY, Yu LF, Shen P. Carotenoid Intake and Esophageal Cancer Risk: A Meta-Analysis. Asian Pacific Journal of Cancer Prevention: APJCP. 2013;14(3):1911‑18.
  • Giovannucci E. Tomatoes, Tomato-Based Products, Lycopene, and Cancer: Review of the Epidemiologic Literature. Journal of the National Cancer Institute. 1999;91(4):317‑31.
  • Interfel – Les fruits et légumes frais. 2020. La tomate : une multitude de variétés. [en ligne] [consulté le 21/02/2020]. Disponible à l’adresse: https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/legumes-fruits/tomate/les-varietes.
  • L’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine. 2020. Tomate de Marmande [en ligne] [consulté le 23/01/2020]. Disponible à l’adresse: https://www.produits-de-nouvelle-aquitaine.fr/produit/tomate-de-marmande/.
  • Lenucci MS, Cadinu D, Taurino M, Piro G, Dalessandro G. Antioxidant Composition in Cherry and High-Pigment Tomato Cultivars. Journal of Agricultural and Food Chemistry. 2006;54(7): 2606‑13.
  • Règlement (CE) N° 1924/2006 du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires.
  • Règlement (UE) n°1169/2011 du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, modifiant les règlements (CE) n°1924/2006 et (CE) n°1925/2006 du Parlement européen et de Conseil et abrogeant la directive 87/250/CEE de la Commission, la directive 90/496/CEE du Conseil, la directive 1999/10/CE de la Commission, la directive 200/13/CE du Parlement européen et du Conseil, les directives 2002/67/CE et 2008/5/CE de la Commission et le règlement (CE) n°608/2004 de la Commission.
  • Règlement (UE) N°432/2012 de la Commission du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles.
  • Tieman D, Zhu G, Resende MFR, Lin T, Nguyen C, Bies D, Rambla JL, et al. A Chemical Genetic Roadmap to Improved Tomato Flavor. Science (New York, N.Y.). 2017;355(6323):391‑94.
  • Tiwari U, Cummins E. Factors Influencing Levels of Phytochemicals in Selected Fruit and Vegetables during Pre- and Post-Harvest Food Processing Operations. Food Research International, Stability of phytochemicals during processing. 2013;50(2):497‑506.
  • Tomates et concombres de nos régions. 2020. La grande famille des tomates. [en ligne] [consulté le 21/02/2020]. Disponible à l’adresse : https://www.tomates-de-france.com/les-tomates/la-grande-famille-des-tomates/.
  • Willett WC, Sacks F, Trichopoulou A, Drescher G, Ferro-Luzzi A, Helsing E, Trichopoulos D. Mediterranean Diet Pyramid: A Cultural Model for Healthy Eating. The American Journal of Clinical Nutrition. 1995;61(6 Suppl):1402S-1406S.
Composition et Analyse

Voir aussi