N° 221 | novembre 2021

En pratique : 10 conseils pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Imprimer

Au-delà des aspects éthique et économique, lutter contre les pertes et le gaspillage alimentaires est l’un des leviers permettant de rendre notre système alimentaire et notre alimentation plus durables. En effet, les aliments produits et non consommés représentent des pertes de ressources nécessaires à leur production, à leur transport et à leur commercialisation (eau, sols, l'énergie, la main-d'œuvre et le capital), et des émissions de gaz à effet de serre inutiles qui contribuent au réchauffement climatique.

Equation nutrition - Novembre 2021 - Conseils pratiques - gaspillage alimentaire

Chiffres clés : Dans le monde, un tiers des aliments destinés à la consommation serait jeté chaque année (FAO). En France, le gaspillage alimentaire représenterait 150 kg d’aliments consommables/hab./an (Ademe).

Voici 10 conseils parmi lesquels piocher pour lutter contre le gaspillage alimentaire :

  • Acheter la juste quantité : Prévoyez à l’avance vos menus de la semaine et faites une liste de courses en tenant compte de ce que vous avez déjà dans vos placards et au frigo. Cela vous permettra d’acheter juste ce dont vous avez besoin.
  • Faire vos menus selon la durée de conservation des produits. Certains produits comme les fruits rouges s’abiment en quelques jours. Incluez-les en premier dans vos menus. Pour la fin de semaine, misez sur des produits qui se conservent davantage comme les pommes, les carottes ou les poireaux.
  • Choisir des fruits et légumes à différents niveaux de maturité. Vous aurez ainsi des produits murs, à manger tout de suite, et d’autres pour plus tard.
  • Organiser votre cuisine. Gardez à proximité les produits les plus mûrs et les plus périssables pour les consommer en premier.
  • Faire des réserves. Lorsque vous rentrez des courses, préparez en grande quantité vos légumes ou vos plats et congelez en plusieurs portions pour plus tard. Pensez aussi aux conserves et aux fruits et légumes surgelés. Ils peuvent fournir la base de nombreux plats et vous font gagner du temps lorsque vous êtes pressé.
  • Transformer. Quand vos fruits et légumes commencent à être un peu trop mûrs, pensez aux soupes, gratins, quiches, tartes et crumbles.
  • Attention aux promotions. Les offres spéciales ou des remises peuvent nous amener à acheter plus que nécessaire et à perdre certains produits. Si vous ne parvenez pas à utiliser tous vos achats avant qu’ils ne s’abiment, n’hésitez pas à les congeler pour plus tard.
  • Devenir incollable sur la conservation. Tous les fruits et légumes ne se conservent pas de la même manière. Certains préfèrent la fraicheur du frigo et l’obscurité tandis que d’autres préfèrent rester à température ambiante. Consultez notre guide pour savoir combien de temps et où stocker vos fruits et légumes.
  • Recycler. Les restes sont particulièrement utiles lorsqu’on manque de temps. Pour éviter la monotonie, transformez vos restes en ajoutant des épices, ajoutez-les à une quiche ou à du riz sauté pour un plat complet ou congelez les pour les jours où vous manquez de temps.
  • Ecouter son appétit. A la maison, servez-vous selon votre faim et réservez-vous au besoin. Au restaurant, les portions sont généralement copieuses. N’hésitez pas à demander un doggy bag si vous ne finissez pas votre plat.
Retour Voir l'article suivant